CAN U17 : Débouté par la CAF, le Sénégal entend saisir le TAS avec les preuves nécessaires

Après le rejet de sa réserve par l’instance suprême du football africain, la fédération sénégalaise de football se dit prête à saisir le TAS. Elle a, selon l’agence de presse sénégalaise, fournit à la CAF, des preuves évidentes de la fraude sur l’âge commise par la Guinée à travers deux de ses joueurs.

Décidément, le Sénégal digère mal son élimination par la Guinée. Débouté lundi par la CAF, la FSF ne lâche pas pour autant l’affaire. Et si jamais les preuves évoquées par sa presse contre deux joueurs du Syli Cadet, s’avèrent réelles, et bien les guinéens ont du soucis à se faire.

Selon l’Agence de Presse Sénégalaise, la CAF aurait reçu mercredi, les preuves de la fédération japonaise attestant qu’Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keïta ont changé d’identité entre le tournoi « International Dream Cup » abrité par le Japon en 2017 et la CAN des U17 2019 qui se joue actuellement en Tanzanie. Les deux joueurs guinéens sont en effet, soupçonnés d’avoir fait de nouveaux passeports sur lesquels ils se seraient rajeunis d’un an par rapport aux documents utilisés au tournoi U16 disputé en juin 2017 au Japon.

La FSF, à travers son président fustige la CAF et qualifie le rejet de sa précédente requête comme une preuve d’amateurisme, puisque la commission juridique de l’instance n’avait pas jugé utile de mettre en demeure la fédération guinéenne de football de fournir les copies des visas des joueurs incriminés. «La décision de la CAF est inadmissible. On n’écarte pas l’idée de porter l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) dans les prochains jours», menace ainsi Augustin Senghor.

Qualifiée pour la finale de la CAN U17, ce mercredi, aux dépends du Nigeria à la suite d’une série de tirs au but (9 à 10) après un score nul et vierge (0-0), la sélection guinéenne n’est pas à l’abris d’une mauvaise surprise. Elle voit son sort suspendu aux lèvres de la CAF, qui pourrait revoir sa situation, même si elle avait affirmée auparavant faire confiance à ses examens IRM réalisés à la veille de la compétition, et selon lesquels, la Guinée était belle et bien dans les normes.

Vers une nouvelle bourde de la FÉGUIFOOT ? On le saura très bientôt…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique