La soirée historique du prince Boniface Haba, à Kindia

De retour dans sa ville natale avec le Horoya AC pour un match de ligue 1, Boniface Haba a fait l’objet d’une hystérie incroyable. Pourtant, auteur de l’unique but de la rencontre, qui plonge encore le Gangan, la ville de Kindia n’a pas oublié pour autant de célébrer son petit prince, qui toc désormais aux portes de l’équipe nationale.

Ce Mercredi 8 Mai restera à jamais dans les têtes à Kindia. Si pour sa part, le Horoya AC est venu battre sans remord le Gangan FC (0-1) au termes d’un match plus qu’intense, le public n’a pas pour autant pas négligé de rendre un hommage mérité à leur digne fils qui est parti sous d’autres cieux en 2014 et qui ne cesse depuis, de brandir haut le nom de cette préfecture.

Dans le jeu, les deux équipes se sont tenues têtes durant toute la première mi-temps, même si les meilleures occasions seront pour le Gangan. La seconde mi-temps fut plus pragmatique. Sur un très bon et long centre d’Abou Mangué, Boniface Haba place une tête croisée imparable qui ne laisse aucune chance au portier adverse, à la 71e.

Ce but, il ne le célébrera pas, et en plus, se sont ses larmes qui se mirent à couler au moment où il se rend compte, que cette réalisation peut sûrement être décisif dans la saison de son Gangan FC bien aimé, puisqu’on le sais, le club traverse de moments difficiles et se bat pour son maintien en ligue 1. Touché par cet acte de reconnaissance, le public se mit alors à applaudir le joueur. Un moment historique, jonché d’émotions, de passion et d’hommages de l’un envers l’autre.

Après le coup de sifflet final, qui voit le Horoya AC remporté son tout premier match sur terre battue cette saison, le public de Kindia inondera l’air de jeux pour communier avec Haba. Des séances photos interminables avec des centaines de supporters, entrain de chanter la gloire de celui qui est désormais aux portes de l’équipe nationale guinéenne.

Hier soir, il aura fallu une intervention musclée de la sécurité du Horoya AC pour que le joueur puisse regagner le bus du club afin de rejoindre l’internat. Et ce, après près d’une heure de liesse populaire.

Kindia a été reconnaissant du talent et des mérites de son joyau. Le joyau pour sa part aussi, n’a pas oublier d’où il vient, ce terrain de Fissa qui l’a façonné et cette ville qui l’a vu grandir et devenir ce qu’il est aujourd’hui. Le tout, sous les yeux de Maman Boniface qui n’a pu retenir ses larmes…

La rédaction

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique