MAN.UTD : LA DEFAITE DE TROP ?

presPour ceux qui avaient vu l’exercice précédent des « Diables Rouges », il était impossible d’imaginer un aussi mauvais départ un an plus tard. C’est pourtant ce qui est en train de se réaliser de l’autre côté de la Manche.

« 157 millions de livres investis et vous faites encore pire que Moyes », voilà bien résumé le sentiment qui prévaut actuellement dans le cœur des fans mancuniens, par la presse britannique (The Sun).

Un naufrage dans les grandes largeurs voilà ce qui est arrivé à Manchester United sur la pelouse de Leicester, ce week-end. Alors qu’ils menaient 1-3 à l’heure de jeu, les hommes de Louis Van Gaal se sont finalement inclinés (5-3). La faute ? Une défense catastrophique. Car si l’attaque des « Red Evils » semblent enfin se réveiller (7buts inscrits lors des deux dernières rencontres), la défense, elle, n’a rien à envier à la grande avenue des Champs Elysées où déambule qui le veut. Face à un promu accrocheur, la défense de United a fait preuve de beaucoup de laxisme et d’approximation. Alors qu’on se dirigeait vers une après-midi tranquille du même acabit que son match face à QPR dimanche (victoire 4-0), les vieux démons qui hante l’arrière garde de l’équipe ont refait surface. Sur le premier but de Leicester, Ulloa profite d’un marquage lâche de Rafael (17e). Le même Rafael va pousser dans le dos Vardy pour le 2-3 (63e). Une minute plus tard, Cambiasso profite d’une mauvaise relance de la défense des visiteurs pour marquer son premier but en Premier League et ramener les deux équipes à égalités, 3-3 (64e). Après avoir plié en deux minutes, les « Diables Rouges » vont recevoir le coup de massue à dix minutes du terme, lorsque Mata perd le ballon et que Vardy trompe facilement De Gea (4-3). Dépassé par les évènements, Blackett ne maîtrise plus ses nerfs et commet un tacle grossier dans sa surface. Manchester terminera la partie à dix contre onze. Ulloa transformera le pénalty pour les siens, portant le score à 5-3 (83e).

Pour la première fois de son histoire (en 853 matchs de Premier League), Manchester United a perdu à l’extérieur après avoir mené d’un avantage de deux buts dans le match. Désormais, les hommes de Van Gaal comptent huit points de retard sur le leader Chelsea qui a ramené le point du nul de son déplacement à City. Malgré un mercato étoilé avec les arrivées de Falcao ou encore Di Maria, Manchester United semble toujours être un chantier à ciel ouvert.

Alpha BALDE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique