M’GLADBACH : IBRAHIMA TRAORE SOUS PRESSION

celebAuteur de performances remarquables à chaque fois qu’il foule la pelouse avec son club, notamment un doublé il y’a deux semaines en Ligue Europa face à l’Apollon Limassol, Ibrahima Traoré ne vit pas pour autant des heures faciles ces derniers jours  dans le nord-est de l’Allemagne.

En effet, d’après les informations recueillies par notre rédaction, le joueur serait au centre d’un véritable dilemme. On pourrait même parler d’un choix cornélien qui attend l’international guinéen dans les heures à venir… Elément incontournable du dispositif du Syli National de Guinée, le joueur devrait donc se rendre à Cotonou, puis à Casablanca pour disputer les deux dernières rencontres décisives de son équipe nationale, comme le veut la liste publiée par Michel Dussuyer. Sauf que les dirigeants de son club ne l’entendent pas de cette oreille. L’ancien joueur de Stuttgart risque en effet trois semaines de « repos » forcé –entendez par là de mise à l’écart-  de la part du Borussia M’Gladbach en cas de déplacement pour les deux dernières journées des éliminatoires de la CAN2015.

Joints par notre rédaction, des proches du joueur confirment l’information sans pour autant vouloir tirer des conclusions hâtives. Il faut rappeler qu’aux lendemains des premières journées des éliminatoires de la CAN, « Ibou » avait été mis à l’écart pour une durée de quatre jours. Le joueur avait dû passer des tests pour vérifier qu’il n’avait pas attrapé le virus Ebola lors de son regroupement avec la sélection guinéenne. Il avait ensuite été mis à l’écart du club, le club prétextant une politique de sécurité sanitaire pour le bien de son groupe.

D’après nos sources, un échange téléphonique aurait eu lieu hier entre le sélectionneur national de Guinée –le français Michel Dussuyer- et son homologue Suisse du Borussia M’Gladbach –Lucien Favre- sans pour autant faire avancer les choses. Les deux entraîneurs défendant chacun leur cause. Selon les mêmes informations au cours d’une discussion entre Lucien Favre et le joueur, l’entraîneur suisse aurait demandé au joueur de rentrer en Allemagne en cas de défaite face au Togo (le 15 Novembre prochain). Ce qui permettrait au joueur de voir sa mise à l’écart réduite de trois semaines, à quatre jours. Les négociations se poursuivent, et une nouvelle discussion est prévue demain dans la journée entre l’entraîneur et son joueur.

C’est désormais une coutume de voir les internationaux africains subir une pression psychologique lors des éliminatoires de la CAN, et même pendant la compétition sans qu’aucune voix officielle ne se lève pour dénoncer ce genre de pratique malsaine, et loin de tout professionnalisme. D’ailleurs d’après des sources dignes de foi, l’international Aubameyang serait également dans la même situation qu’Ibrahima Traoré.

Alpha BALDE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique