ILS SONT PASSES TOUT PRES DE L’EXPLOIT

???????????????????????????????Dans la peau d’un outsider, le Syli National de Guinée comptait bien mettre terme à huit matchs sans victoires face à des Eléphants, encore une fois favoris du tournoi. Pour cela, Michel Dussuyer avait aligné son 4-3-3 du moment. Avec les forfaits d’Idrissa Sylla (blessé) et de Seydouba Soumah (suspendu), la pointe de l’attaque sera confié à Mohamed Yattara. Le joueur de Lyon est une arme efficace du dispositif offensif de son équipe.

Après un début de match très crispé où les deux équipes ont préféré assuré au lieu de prendre des risques, c’est Gervinho qui va créer la première frayeur dans la surface guinéenne. Bien servi par Bony, l’attaquant de l’AS Roma trouve un impérial Naby Yattara sur sa ligne (17è). Juste après l’heure de jeu, c’est le même Gervinho qui va accélérer le jeu, avant d’effacer Pogba. Mais sa tentative est trop tendre pour inquiéter le portier guinéen. Alors que les ivoiriens semblent pousser pour trouver la faille, c’est le Syli National qui va se montrer plus réaliste. Le centre long d’Ibrahima Traoré trouve la tête d’Aurier qui remise parfaitement pour Yattara. Le joueur de l’OL ne se pose pas de question, et adresse une reprise parfaite du gauche pour battre Gbohouo (36è). Pour son premier match en Coupe d’Afrique des Nations, « Elo » ouvre son compteur but et permet aux siens de mener à la pause.

Au retour des vestiaires, les ivoiriens décident de prendre le jeu à leur compte. Le nouvel avant centre de Manchester City, Wilfried Bony, trouve la main ferme de Naby Yattara qui dévie le ballon en corner (48è). Mais cinq minutes plus tard, le ciel s’écroule sur la tête des Elephants Ivoiriens lorsque Gervinho, auteur d’un geste d’humeur sur Naby Kéita, est exclu. C’est le bon moment pour le Syli d’enfoncer le clou. Traoré fixe la défense ivoirienne, mais le capitaine du Syli voit son tir s’écraser sur la transversale. Mais avec sa jeunesse, l’équipe de guinée commence à accuser le coup, et recule fasse à des ivoiriens qui tentent le tout pour le tout, à l’image du changement opéré par Hervé Renard qui décide de lancer Doumbia, à la place d’un Kalou timide, dans la bataille.

Coaching payant pour le champion d’Afrique 2012. Sur l’un de ses premiers ballon, Doumbia profite d’un parfait service de Bony, oublié par la défense guinéene, pour crucifier Yattara et ramener les siens dans la partie (71è). Les ivoiriens ne veulent pas avoir de regrets et appuient sur l’accélérateur. Deux minutes après l’égalisation, Bony est tout proche de donner l’avantage aux siens. Mais le Citizen trouve Fodé Camara sur sa route qui concède le corner. Le score n’évoluera plus dans la partie malgré quelques belles accélérations, et notamment un coup-franc très mal négocié par Constant à six minutes du terme.

Favoris du groupe D, la Côte d’Ivoire laisse échapper deux points face à un adversaire qui peut nourrir des regrets au vu des évènements de la rencontre. Avec ce nul, la Guinée met fin à une série interminable de six victoires consécutives de la Côte d’Ivoire.

Alpha BALDE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique