GROUPE A : LES DIABLES ROUGES MENENT LA DANSE

poAprès leur résultat nul (1-1) lors du match d’ouverture face au pays organisateur, la Guinée Equatoriale, les hommes de Claude Le Roy avaient l’occasion de confirmer le bon visage qu’ils avaient affiché il y’a quatre jours. Face à des Gabonais emmenés par un très bon Aubameyang, la tâche semblait compliquée au coup d’envoi…

Fort de leur succès face au Burkina Faso, les gabonais vont réaliser un très bon entame de match. A l’image de cette action d’école : A la réception d’un centre délivré côté gauche par Obiang, Evouna remise à l’entrée de la surface pour Bulot, mais la demi-volée  du joueur du Standard Liège passe juste au-dessus de la transversale (4è). Un quart d’heure plus tard, c’est au tour d’Evouna de trouver les mains fermes de Mafoumbi. Les Diables Rouges sont totalement acculés, et Poko passe à deux doigts de trouver enfin la faille. Mais sa demi-volée du gauche titille la transversale adverse (22è). Sur le banc Claude Le Roy a la tête des mauvais jours. Il a raison car Mandinda et Aubameyang passent ratent tour à tour leur tentative. Ce qui permet à Mafoumbi de garder sa cage inviolée durant cette première période où ses coéquipiers n’auront pas existé face à des Panthères en appétit…

Au retour des vestiaires, ce sont pourtant les Congolais qui vont se montrer plus réalistes. Sur une mésentente de la défense gabonaise, Oniangué hérite d’un ballon dans la surface adverse. Sa reprise du pied droit fait mouche et permet aux siens de prendre l’avantage (48è). Sonnés, les Panthères vont tenter le tout pour le tout pour revenir dans la partie. A vingt minutes du terme, Bulot tire du gauche, mais sa tentative s’écrase sur le poteau gauche de Mafoumbi. Le score n’évoluera plus dans la partie malgré quelques belles opportunités des deux côtés.

Les joueurs de Claude Le Roy, qui ont su se montrer réalistes face à des Panthères dominatrices, profitent de leur premier succès dans une phase finale de CAN depuis 1974 pour prendre les commandes dans le groupe A avec 4 points, soit un de plus que leurs victimes du jour.

Plutôt dans la journée, la Guinée Equatoriale et le Burkina Faso s’était séparé sur un résultat nul et vierge (0-0), dans une rencontre peu reluisante.

Alpha BALDE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique