GROUPE A : LES FAVORIS PASSENT A LA TRAPPE

CLOn connait désormais deux des huit futurs qualifiés pour le tour suivant de la trentième édition de la Coupe d’Afrique des Nations. En compagnie du Congo et de la Guinée Equatoriale, pays organisateur au pied levé, le Gabon et le Burkina Faso, finaliste il y’a deux ans, faisaient figure de favoris. Mais les deux équipes ont vite été rattrapées par la réalité du foot africain…

Leader avant cette dernière journée, il fallait un exploit pour voir les hommes de Claude Le Roy rater le wagon des huitièmes de finales de ce tournoi. Avec 4 points dans les escarcelles en deux rencontres, les congolais n’avaient besoin que d’un nul face à des Burkinbés très décevants dans cette CAN. Très soporifique comme beaucoup d’autres rencontres dans cette CAN, ce match ne va s’emballer que dans les dernières minutes. A quatre minutes du terme, Bancé  entré en cours de jeu permet aux Etalons de conserver encore une chance de qualification en répondant à l’ouverture du score de Bifouma (52e). Mais c’était sans compter sur la volonté des Diables congolais de réussir leur phase de poule. Deux minutes après l’égalisation, Ondama profite d’une sortie totalement ratée de Sanou pour inscrire le deuxième but des siens…de l’épaule. Et malgré un coup-franc d’Alain Traoré qui s’écrase sur la transversale de Mafoumbi dans les arrêts de jeu, le score lui n’évoluera plus. Après avoir surpris tous les observateurs en s’extirpant d’une poule assez compliquée lors des éliminatoires (le Congo était en compagnie entre autres du Nigeria et de l’Afrique du Sud), les hommes de Le Roy terminent leader de leur groupe en valident leur ticket pour le tour suivant.

Dans l’autre rencontre de ce groupe qui se disputait au même moment, l’enjeu était de taille pour le pays organisateur. Pour se qualifier, la Guinée Equatoriale avait pour obligation de venir à bout des Panthères du Gabon. Certainement crispé à cause de l’enjeu, la première occasion interviendra après vingt minutes de jeu : Aubameyang parfaitement trouvé par Bulot, voit sa tête repoussé par un excellent Ovono, bien placé sur sa ligne. Le joueur de Dortmund buteur lors de la première journée face au Burkina Faso a du mal à confirmer. Dix minutes plus tard, Ovono est également obligé de s’interposer devant un tir du droit d’Evouna à la conclusion d’un magnifique une-deux avec Bulot. La Guinée Equatoriale est sous assistance respiratoire, et la pause ne va visiblement pas arranger les choses. Car dès le retour des vestiaires, Aubameyang, sur un coup-franc des trente mètres, oblige Ovono à s’employer pour sauver les siens. On dit souvent après la pluie, place au beau temps. Et ce ne sont pas les Equato-Guinéens qui diront le contraire. Avant l’heure de jeu, Balboa (pas Rocky) est victime d’une faute dans la surface gabonaise. Le joueur se rend justice lui-même et permet aux siens de rêver des huitièmes de finales. Alors que le Gabon tente le tout pour le tout pour revenir dans la partie, ce sont les locaux qui vont enfoncer le clou à quatre minutes du terme. Lancé côté droit dans la surface, Balboa centre en retrait pour Nsue qui frappe ! Didier Ovono repousse mais Iban a suivi et propulse le ballon au fond des filets ! Ce but salvateur de Salvador permet à la Guinée Equatoriale de remporter son match couperet face au Gabon et de composter son billet pour les huitièmes de finales de cette CAN en étant invaincu (deux nuls, une victoire).

Alpha BALDE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique