CONGO-RDC : RENVERSANTS LEOPARDS

Pour le premier quart de final de cette Coupe d’Afrique des Nations, on a été plutôt gâte ! Si le match a eu du mal à s’enflammer, la seconde période a pris tout le sens d’un derby. Menée 2-0 après l’heure de jeu, la RDC a refait son retard pour s’imposer 4-2 au final.

Leader du groupe A, les hommes de Claude Le Roy se présentaient le moral à bloc face à leurs voisins de la RDC, qui s’est elle qualifiée grâce à une meilleur différence de buts. Dans cette première période, les occasions se feront très rares, le niveau technique proposé par les 22 acteurs étant très décevant. Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour un tir dangereux dans la partie. Bokila voit son tir dévié en corner par Mafoumbi. Ou encore juste avant la pause, lorsque Doré voit son tir surpuissant fuir le cadre de Kidiaba (42è).

Au retour des vestiaires, la physionomie va totalement changer dans cette rencontre. Très en jambe depuis la première période, Bokila s’illustre d’entrée. Son une deux avec Mbokani lui permet de placer une reprise de volée qui malheureusement va s’écraser sur la transversale de Mafoumbi totalement battu sur cette action. Les hommes de Ibengue poussent mais vont se faire surprendre derrière. Doré profite d’une erreur de marquage de Mongongu qui laisse son adverse tout seul dans son dos. Doré ne se pas plier pour placer un plat du pieds imparable pour Kidiaba (55è), furieux contre son défenseur. Ce but ne coupe pas l’herbe sous les pieds des Léopards qui vont passer tout près de l’égalisation, mais le coup-franc de Makiadi vient à nouveau mourir sur la transversale Congolaise (59è). Le rythme est intenable dans cette seconde période, et les hommes de Claude Le Roy profitent des erreurs de concentrations adverses en défense. Kimwaki se loupe sur sa relance, le ballon revient sur Doré qui essaye d’éliminer Kidiaba. Le gardien Congolais gagne son duel mais Bifouma est tout heureux de voir le cuir dans ses pieds. L’attaquant congolais permet aux siens de corser l’addition (62è).

Alors qu’on les croyait sonnés par ce scénario rocambolesque, les hommes de Florent Ibengue vont très répliquer. Quatre minutes après le but de Bifouma, c’est M’Bokani qui redonne la confiance aux siens. Sur un débordement de Bolasie, l’attaquant congolais place un plat du pied pour le 2-1. Le match devient totalement fou, et sur l’action suivante Bokila voit sa reprise frôler le poteau. Mais ce n’est que partie remise car à un quart d’heure de la fin, le même Bokila place une frappe limpide qui se loge sous la transversale. Très virevoltant depuis le début du match, le numéro 19 de la RDC est récompensé de son excellent match. La confiance a totalement changé de camp, et les hommes de Claude Le Roy sont totalement dépassés par les évènements. Kimwaki, fautif sur le deuxième but de Braza, se fait pardonner lorsqu’il place une tête rageuse, à dix minutes du terme, sur un coup-franc de Kibano. Les Léopards sont plus présents dans les coups de pieds arrêtés. Le festival va continuer dans les arrêts de jeu pour les hommes de Florent Ibengue. M’bokani, en deux temps, achève des congolais qui croyait avoir fait le plus dur dans cette seconde période.

Au terme d’une superbe seconde période, la République Démocratique de Congo se qualifie pour les demi-finales de cette CAN. Elle jouera le vainqueur du match Algérie vs Cote d’Ivoire.

Alpha BALDE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique