SYLI NATIONAL : POURQUOI PATRICE NEVEU SERAIT LE BON CHOIX ?

neAprès son élimination en quart de finale de la CAN face au Ghana (3-0), et la démission de son désormais ex sélectionneur, Michel Dussuyer, le Syli National de Guinée est désormais un navire sans commandant de bord. Si les noms ne se bousculent pas à la porte de la Fédération Guinéenne de Football pour succéder au technicien français, notre rédaction croit savoir que Patrice Neveu reste à ce jour le profil le plus proche de Conakry pour parapher un contrat avec les dirigeants du football guinéen. Si l’ancien sélectionneur de la Mauritanie nous affirme être en contact avec des fédérations en Asie mais aussi en Afrique, un retour à la tête du Syli National de Guinée n’est pas pour le déplaire. Loin de là…

Faisant partie de cette race d’entraîneur occidentaux pour qui l’Afrique représente un puits énorme de joueurs qui font vibrer sa passion, Patrice Neveu va quelques temps après ses débuts commencer à traîner sa bosse sur le continent. Après quelques essais dans des clubs au Maroc et en Tunisie, c’est avec le Syli National de Guinée que l’ancien milieu de terrain va gagner ses galons à l’échelles internationale.

Il écrit l’histoire avec le Syli en 2006…

A son arrivée en 2004, le chantier s’annonce très rude pour Patrice Neveu. En fin de cycle pour la plus part des joueurs, comme Titi Camara, le technicien français réussit à merveille la transition entre les anciens et les nouveaux. Kalabane, Zayatte ou encore Kaba Diawara hériteront de la confiance du coach français pour faire partir du nouveau projet. Une année après son arrivée, de par ses qualités de formateur et de bâtisseur, Patrice Neveu permet également à la Guinée de remporter la Coupe Almicard Cabral devant son public, en venant à bout du… Sénégal en finale.

Renversé dans le chapeau 3, le Syli National de Guinée va hériter l’année là d’un groupe loin d’être évident. En compagnie de la Tunisie, championne en titre, de l’Afrique du Sud et de la Zambie amenée par le redoutable duo formé par Chamanga et Christopher Katongo. Mais contre toute attente, le Syli National  va convaincre les observateurs. Jeu chatoyant, efficacité offensive et solidité défensive, Neveu saura trouver  la combinaison parfaite pour impressionner dans cette CAN 2006. Deux ans seulement après son arrivée à la tête de l’équipe -là aussi suite à un départ de Michel Dussuyer, un simple hasard ?- le technicien français aura réussit à imprimer sa patte à une équipe qui regorgeait moins d’individualités que celle qu’il pourrait prendre les semaines à venir. C’est ainsi qu’après trois journées le Syli va caracoler en tête de son groupe, à trois longueurs de son dauphin, la Tunisie. Avec un total de 9pts, la Guinée vient de réaliser pour la première fois de son histoire un premier tour sans faute en phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. Amené par son soliste bien inspiré du moment, Pascal Feindouno, le Syli National régale et termine meilleur attaque de ce premier tour, à égalité avec le Cameroun (7buts). Du jamais vu là aussi… Cette puissance offensive de la Guinée se traduira lors de son dernier match de groupe face au champion d’Afrique en titre, la Tunisie. En l’important 3-0, le Syli s’est hissé dans le top4 africain à avoir réussit, lors des dix dernières années, à passer trois buts ou plus à des Aigles de Carthage reconnus pour leur solidité défensive. Malgré une élimination le fil face au Sénégal (3-2) en quarts de finale, l’équipe nationale de Guinée aura séduit de par sa maîtrise technique et sa générosité dans les efforts. Ce qui vaut un bon spectaculaire au Syli National de Guinée au classement FIFA. Classé 92ème avant la CAN 2006, Patrice Neveu réussit à hisser l’équipe aux portes du top20 mondial (22ème) devant la Russie, le Ghana ou encore les USA. Ce qui reste encore le meilleur classement guinéen de l’histoire…

L’échec chez les Léoparsds, et le soleil Mauritanien

Malheureusement après cette prometteuse CAN 2006, la confirmation ne va pas être au rendez-vous pour le sélectionneur français. En partie à cause des dysfonctionnements éternels au sein de la FGF et du service de l’intendance du Syli National de Guinée.S’il passe tout proche de l’exploit de qualifier le Syli pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne – la Guinée terminera troisième derrière la Tunisie et le Maroc- on se souvient notamment de la grosse bourde de Kémoko à Conakry face au Maroc qui avait coûté les trois points à la Guinée, le technicien français verra le destin de son Syli  mal embarqué pour les éliminatoires de la CAN 2008. Après un nul à domicile face à l’Algérie et une défaite face au Cap Vert, Patrice Neveu sera remercier dans la foulée…  C’est en 2008, deux ans après, que le technicien français se verra offrir un nouveau challenge à la tête d’une sélection africaine. Cette fois-ci, celui-ci semble très costaud. En pleine reconstruction, Patrice Neveu aura pourra lourde tâche de qualifier les Léopards de la RDC pour la Coupe du Monde 2010. Malgré de prestations séduisantes avec de jeunes joueurs alignés dans son onze, le défis ne sera pas relevé, et l’ancien coach du Syli National de Guinée va une nouvelle fois voir son aventure prendre fin.

Revanchard sur le destin et toujours à l’affût du moindre challenge, Patrice Neveau va étonner plus d’un en acceptant le défis de la Mauritanie. Dans ce pays totalement oublié du monde footballistique, l’ancien technicien des Léopards aura pour mission de redonner goût aux mauritaniens pour leur football. Cela passe par la réorganisation d’un football complètement à l’abandon, et totalement oublié, en atteste son 206 ème rang mondial au classement de la FIFA. Autant dire que le sélectionneur français a du pain sur la planche… Mais en quelques mois Patrice Neveu va laisser sa trace dans ce pays qui ne savait plus à quoi ressemblaient les saveurs du grand rectangle vert. En réussissant à convaincre certains joueurs évoluant à l’étranger comme Adama Ba (Bastia), Khassa Camara (Troyes) ou encore Demba Sow (Le Havre) de défendre les couleurs de leur pays, le technicien français va réussir ce qui était un exploit à son arrivée, à mettre en place une équipe nationale de football. En Septembre 2013, en match amical, son équipe parvient même à dominer le Canada (1-0). Mais le plus grand fait d’arme de Patrice Neveu ne sera pas celui-ci. Pour le trouver, il faut remonter lors des éliminatoires du CHAN 2014. Après avoir franchi l’obstacle libérien au premier tour, la Mauritanie joue son histoire face au Sénégal. Après une défaite 1-0 à Dakar, les Mourabitounes devront se surpasser pour venir à bout des Lions habitués de la scène. Mais Patrice Neveu et ses poulains réussiront l’exploit en venant renversant la situation, pour l’emporter au final 2-0. Ce qui restera à jamais comme la première qualification pour une Coupe d’Afrique des Nations de la Mauritanie… En quittant la Mauritanie il y’a quelques mois, Patrice Neveu offre un football structuré et ambitieux qui se matérialise par une 128 ème place au classement FIFA. Soit un bon spectaculaire de 88 places en l’espace de 30 mois de fonction.

Au delà des résultats sportifs enregistrés par le sélectionneur français dans sa carrière africaine, c’est surtout sa capacité d’adaptation et d’intégration qui font sa particularité sur un continent où l’absence de maîtrise des codes propres à sa vie de tous les jours ne peuvent que constituer un véritable handicap dans le travail d’un coach. Et quand on connaît réalités dramatiques dans la gestion au tour du football guinéen, le retour d’un ancien de la maison devrait être tout sauf une option à minimiser…

Alpha BALDE

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique