FEGUIFOOT : SALIFOU CAMARA « SUPER V », QUEL DROLE DE PRESIDENT … ?

feguifootÉlu maintenant depuis près de 5 ans à la tête de la Fédération Guinéenne de Football, Salifou Camara « Super V » aura du mal à passer un second mandant à la tête de l’instance dirigeante du football guinéen au mois d’Aout prochain. On dit souvent que la bonne marche d’une institution comme la fédération guinéenne de football dépend largement de sa tête c’est-à-dire de son président ensuite les membres de son bureau. Malheureusement dans ce cas de figure c’est tout à fait le contraire avec le président le plus silencieux des dirigeants de fédération en Afrique et voire même dans le monde. De 2011 à nos jours oui beaucoup de choses ont changé dans le domaine footballistique guinéen mais à mon humble avis, on aurait pu améliorer assez de choses dans le football guinéen comme d’ailleurs l’avait promis « Super V » quant il nous chérissait pour briguer son mandat.

 

Salifou Camara sert-il le football guinéen ou plutôt il se sert de lui ?

Voici une question qui me vient souvent à l’esprit quant à la tache qui revient au président Camara qui est beaucoup plus touriste ( entre deux avions) que de nous nettoyer le football guinéen avec des projets sérieux, défendus et défendables au niveau de la CAF. J’ai longtemps cherché à savoir pourquoi le président « Super V » n’est jamais sur le chant de bataille (terrains de foot et autres) pour apporter son expérience s’il en existe dans le foot guinéen. Mais le plus souvent les réponses qu’on me donne riment sur la même chose, c’est-à-dire il n’a pas que la fédé à gérer, il aurait des sociétés à gérer aussi donc l’instance du football guinéen n’est qu’un second lieu pour lui si tel est le cas. Donc, tant pis pour les reformes et projets allant dans le sens du développement du sport au ballon rond en Guinée. Mais à ce niveau je ne condamne pas trop Mr le président, mais plutôt je suis vraiment choqué de le voir être élu par ses compères qui étaient tous conscients de ce qu’il était capable de faire ou apporter au football guinéen au détriment de Mr Bruno Bangoura et Mr Thierno Thiangui Diallo. A ce niveau soyons d’accord qu’ils ont été tous des traitres vis-à-vis du football guinéen et les résultats que nous voyons aujourd’hui sont très loin d’être reluisant. Parlons de vos promesses de campagne Mr le président, qu’en est-il du faible niveau des compétitions nationales ? Avez-vous réussi à développer le football à l’intérieur du pays comme promis ? Avez-vous doté des moins financiers et logistiques aux ligues régionales de notre pays ? Où sont les sponsors et annonceurs que vous avez intéressé ? Pouvez-vous nous dire qu’elle visibilité vous avez apporté à la direction technique nationale ? Avez-vous enfin trouvé une explication à la mise en œuvre du projet goal Fifa ? Sans prétendre répondre à votre place Mr le président, tout ce ci n’est que promesses jusqu’à nos jours et que les attentes sont énormes à tous les niveaux. Comme le ridicule ne tue pas, Mr Camara n’est jamais devant la presse ou l’opinion pour nous édifier sur toutes ces questions qui fusent de partout dont les réponses pourront permettre au sport roi dans notre pays de renaitre de ses cendres. Je vous rappelle que c’est avec tous ces mots que vous nous avez séduits pour briguer votre mandat et les destinées du football guinéen. Et vous n’êtes pas à votre première fois, en 2000 déjà la présidence était à vous mais bon…. En conclusion vous servez peu le foot guinéen qui vous sert plutôt.

 

Les cas Djibril Diarra Becken et le colonel Youssouf Touré….

Avec tout le manque de pragmatisme qui caractérise le président de la fédération guinéenne de football, cette fois ci il a pris la décision de suspendre ses deux collaborateurs. Il s’agit respectivement de son vice président Djibril Diarra mais aussi président de la commission des finances de l’institution et le vice-président de la même commission colonel Youssouf Touré. Revenant sur leur pêché commis, c’est le simple fait de vouloir être loyal et honnête envers l’institution et votre personne qu’ils servent. Parce qu’ils ont refusé de valider le rapport financier de l’assemblée générale du 25 octobre 2013 qui comporterait assez d’irrégularité. Et de surcroit l’un (Becken) a été accusé de détournement d’argent qui, à ma foi n’a jamais encore été prouvé. A ce niveau je vous conseillerais mon cher président de communiquer sur cette question pour élucider l’opinion même si ce n’est pas dans vos habitudes mais la transparence vous l’exige et la clarté aussi. Ça vous permettrait de défier les personnes qui pensent que vous vous êtes juste débarrassés d’eux parce qu’ils constituaient votre cauchemar et que c’est un simple règlement de compte pure et dur.

 

Qu’en est-il du mandat des Ligues régionales ?

Les Ligues régionales dans notre pays évoluent de façon anarchique. Depuis décembre 2013, leur mandat a expiré et elles continuent toujours à servir. Pourtant depuis belle lurette ses membres sont prêts à aller à des élections pour éviter de servir dans l’illégalité. Mais la fédération dont vous dirigez refuse systématiquement le renouvellement de ces Ligues parce que vous avez peur qu’elles ne se retournent contre vous et de vos promesses non tenues. Aujourd’hui même si vos collaborateurs ne vous le disent pas Mr le président mais pour une partie de la famille du football guinéen vous constituez une menace sans précédent de notre football, vous gérez tout en catimini, la transparence et la lucidité ne sont pas vos instruments en ce 21e siècle où tout est claire pour celui qui veut vraiment voir. Une des meilleures marques d’une instance comme la fédération guinéenne de football aurait pu être la neutralité dans l’exercice de ses fonctions mais à ce niveau vous servez vous-même le très mauvais exemple car vos meilleurs amis sont les deux plus grands présidents de clubs en Guinée. Et paradoxalement ils en sont les sponsors de vos pauvres compétitions qui ont du mal à se relever pas parce que le talent manque, pas parce que les clubs ne fournissent pas d’effort mais parce que vous refusez qu’elles se relèvent et de partager vos visions avec les autres.

En conclusion, l’on se rend compte finalement pourquoi vous n’apparaissez jamais devant la presse. Parce que vous n’avez rien à nous dire ou parce que vous avez peur qu’on vous dise quelque chose. Si le niveau de notre football stagne jusqu’à présent c’est vraiment à l’image de ses dirigeants notamment celle de son président qui se soucis plutôt d’autres choses que de son essence. On est très loin du renouveau du football guinéen à cette allure là mon cher président.

 

 

 

Pathé Diallo

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique