INTERVIEW: FRANCOIS ZAHOUI « POUR LE MOMENT JE SUIS A L’AS KALOUM OU JE ME SENS BIEN »

ZahouiA peine éliminé en Ligue des Champions Africaine par l’USM Alger, François Zahoui croit toujours au projet de Kaloum. Même si ces derniers temps le technicien ivoirien est beaucoup plus annoncé chez le Mena du Niger, l’ancien coach des éléphants semble encore avoir de l’estime et de l’amour pour le club guinéen qu’il entraine il y a quelques mois maintenant. Il le dit à qui veut l’entendre, le projet de Kaloum lui plait et qu’il n’est pas prêt encore à lâcher prise. Nous l’avons approché à l’aéroport de Bamako sur le chemin du retour en Guinée après l’élimination. Suivez !

 

 

 

100% FOOT : Nous avons appris que vous avez été encore approché par le Mena du Niger, confirmez vous cette information ?

 

F.Z : Oui j’ai toujours été approché par pas mal de sélections africaines, y compris le Niger après la CAN 2012. Avant Gernhot Rohr j’étais sur la short-liste où je suis même allé rencontrer les autorités nigériennes notamment le président de la fédération avec lequel j’ai eu des bons rapports. Mais à l’époque je voulais vraiment prendre du recul pour aller terminer mon cursus universitaire donc j’ai pris les deux ans pour m’inscrire à la fac de Marseille pour terminer mon Masters 2 en Management de Sport. Oui c’est vrai beaucoup de fédérations relancent mais moi le projet de Kaloum qui m’a été présenté me va très bien. J’ai vu que c’est un projet en devenir avec des objectifs bien précis et qu’on avait le temps de grandir ensemble. Voila donc pour le moment je suis à l’AS Kaloum où je me sens bien, c’est vrai que l’effectif doit être revu on fait un effort pour avoir les joueurs qu’on veut mais ce qui est intéressant le travail se fait petit à petit dans la sérénité et effectivement plusieurs clubs me sollicitent, le président ( Bouba Sampil ndlr) le sait mais je suis bien en Guinée pour le moment ya pas de soucis à se faire à mon niveau.

 

100% FOOT : C’est qui veut dire que le Mena du Niger ne vous intéresse pas pour le moment ?  

 

F.Z : Non ce n’est pas parce que je ne suis pas intéressé, c’est vrai les gens ne comprennent pas mon choix de club. Dès fois ils se disent mais comment il peut choisir un club au profit d’une sélection nationale ? Mais moi j’aime être en face d’un réel projet avec des objectifs bien précis. Pour moi c’est un honneur que les gens me sollicitent, ça veut dire réellement qu’ils te portent confiance et qu’ils accordent du respect par rapport au travail que l’on effectue. Mais pour le moment je suis bien à l’AS Kaloum. Je suis surpris de toute cette organisation en Guinée même si elle est à améliorer, y a plein de choses à faire mais je suis vraiment à l’aise avec cette équipe et tout ce qui est mis à ma disposition.

 

100% Foot : Vous venez d’être éliminé en ligue des champions africaine par l’USM Alger, un match que vous avez presque dominé durant toute la première mi-temps, pour vous qu’est ce qui n’a pas vraiment marché ?

 

F.Z : Il fallait à un moment maitrisé le match et c’est ce qu’on a fait, on savait que l’adversaire en face allait jouer la montre, la malice avec moins d’occasions en avant. Mais ils nous marquent vraiment sur une demi occasion sur une erreur de défense et on savait à partir de là il fallait qu’on marque 3 buts pour se qualifier. C’est vrai que notre équipe n’est pas assez fournie au niveau de l’attaque, on n’a pas eu assez de percussion et de tueur devant. C’est vrai que l’équipe a produit du jeu et tout donc il fallait être patient, pas se précipité et ne pas encaissé de but. Mais malheureusement on l’a pris au très mauvais moment, juste à la sortie des vestiaires sur une action qui n’est pas une véritable occasion. Mais pour nous ça va nous permettre d’acquérir de l’expérience surtout qu’il fallait beaucoup plus être agressif et beaucoup plus lucide devant. Maintenant on a une idée sur les postes où il faut recruter depuis le début nous sommes conscients de cela, les jeunes se sont donné au maximum… c’est qui est dommage on n’est pas passé loin de l’exploit, on est un peu déçu de cette élimination par ce que à voir cette équipe algérienne jouer ce n’était pas ça quoi.

 

100% FOOT : Parlant de l’attaque, on n’a pas compris votre choix sur Alain Tannoh à la place d’Alseny Camara « Agogo » qui est beaucoup plus robuste devant et qui peut fatiguer une défense. Comment expliquez-vous ce choix ?

 

F.Z : C’est que le problème d’Agogo il fallait d’abord qu’on ait la maitrise du ballon. On sait qu’avec les algériens quand ils ont le ballon, ils sont capables de vous en dormir. Donc il nous fallait un attaquant qui permettait à notre bloc de remonter et cet attaquant était bien sur Alain qui nous a beaucoup aidé dans la conservation. Seulement les situations qu’on a eues, on les a très mal négociées. Des occasions où on a confondu vitesse et précipitation et puis parfois vous êtes obligé de faire des choix et parfois ça ne vous réussit pas forcément. Alain a marqué mais son but a été refusé sur une main de Kabongo mais bon ça arrive aussi dans le foot. Mais avec cette équipe là y a de quoi, si c’était à refaire y a plein de choses qu’on allait rectifier. Je le reconnais le premier responsable dans cette élimination c’est moi et je l’assume. Nous sommes conscient qu’on est une équipe qui doit grandir, on n’est pas encore au même niveau que les TP Mazembé, ou encore de l’Étoile du Sahel donc y a assez de choses qui nous attendent.

 

100% FOOT : Vous serez reversé en huitièmes de finale de la coupe de la CAF, est-ce un objectif pour vous ?

 

F.Z : non, vous savez là aussi c’est assez séré, on y retrouvera des grosses pointures comme l’Asec, le Séwé ne sont pas des petites équipes hein ! Pour rivaliser des grosses équipes comme ca il faut être assez armé et pour le moment nous ne le sommes pas. On fait avec ce qu’on a pour l’instant, on essayera d’être beaucoup plus enthousiaste, on va jouer tous les matchs à fond avec ce qu’on a. c’est vrai que les gens ne nous donnent pas le temps mais nous savons que dans notre métier le facteur temps n’existe pas mais nous en avons besoin pour travailler.

 

100% FOOT : Vous parlez de recrutement, le gros souci de Kaloum reste la ligne d’attaque, aujourd’hui est-ce que déjà vous avez une idée, des noms circulent… ?

 

F.Z : Oui on avait déjà eu un attaquant, le meilleur buteur du championnat à l’essai (Oscar Tahi ndlr) avec les qualités que nous voulons mais les négociations n’ont pas abouties. On avait aussi un attaquant Kevin Zougoula qui n’a pas été qualifié, un attaquant qui a besoin de s’intégrer et qu’il faut aider comme tous les attaquants qui arrivent en ont besoin. Donc c’est important pour nous de recruter et je pense qu’on va recruter.

 

100% FOOT : Parlant du championnat national de ligue 1, vous êtes 7e au classement avec 3 matchs en retard, et le Horoya ne lâche pas la première place, qu’en pensez-vous ?

 

F.Z : Oui je sais que c’est un championnat où ya une grosse pression derrière le Kaloum vu qu’on est champion sortant. Et effectivement le Horoya est entrain de vouloir reprendre son titre perdu l’an dernier, on sait que c’est une belle bagarre et ca nous motive, ca nous permet d’être objectif et de voir que l’écart est entrain de se réduire comme au match aller on a failli l’emporter où on a eu des occasions de but nettes avec ce ballon sur le poteau. On sait qu’il ne faut pas encore lâcher, tant qu’il ya cet écart, on a encore notre mot à dire dans ce championnat. Et à la fin la meilleure équipe sera championne.

 

100% FOOT : La Guinée a enfin un entraineur, Luis Fernandez, pensez-vous que c’est un bon choix pour le Syli ?

 

F.Z : je pense que c’est un bon entraineur, il a du caractère et je l’ai côtoyé quand il était en Israël et moi sélectionneur de la Cote d’ivoire et je l’ai connu également en tant que joueur. C’est quelqu’un qui a beaucoup de poigne, beaucoup de connaissance du football même si la réalité africaine est telle que les gens n’attendent pas trop, les gens sont très exigeants et heureusement qu’il arrive avec un staff bien étoffé qui va l’aider à vite s’intégrer et comprendre les réalités. Et je pense qu’il va se confronter aux réalités d’infrastructures de chaleur, aux joueurs professionnels qui se posent mais à mon avis il va faire un bon travail avec le syli.

 

100% : Même s’il ne va pas forcément rester sur place ?

 

F.Z : A mon avis il devrait résider en Guinée, parce que là il faut vraiment s’imprégner de la culture et de la réalité locale. Et j’estime quand il va venir, il fera tout pour se donner les moyens de bien faire son travail. Mais je pense que ça serait important pour lui d’être là pour sentir tout ça.

 

100% FOOT : Un dernier mot à l’endroit de nos lecteurs ?

 

F.Z : J’aime un peu l’engouement qui est autour du football africain, cet esprit d’expertise même si parfois elle est un poussée à l’endroit des entraineurs. Parfois les gens n’ont vraiment pas la patience du travail de l’entraineur et du joueur, pour eux le joueur est déjà bon, il est parfait avec des analyses figées. Donc je dis à vos lecteurs de nous comprendre parfois qu’on a besoin de temps de grandir et que votre site va pouvoir aider d’avantage au football africain de grandir. Je vous remercie beaucoup.

 

 

 

 

Entretien réalisé par Pathé Diallo

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique