INTERVIEW : FLORENT IBENGE « LE FOOTBALL AFRICAIN EST ENTRAIN DE GRANDIR, MAIS IL SOUFFRE DE MOYENS… »

ibengeLe sélectionneur de la République Démocratique du Congo en même temps entraineur de Vita Club Florent Ibenge a, dans un entretien livré ses sentiments sur la prestation de son club en coupe de la CAF cette saison mais aussi en championnat national congolais. L’ancien coach de Shanghai est également revenu sur la participation de la RDC lors de la dernière CAN qui s’est jouée en Guinée Équatoriale où son équipe avait terminé 3ème dans cette compétition. Ibenge a donné notamment son avis sur le football africain et celui Guinéen. Notre rédaction l’a croisé lundi à l’aéroport international Sénou de Bamako. Lisez !

 

 

 

100% FOOT: bonjour Florent Ibenge

 

 

Ibenge : bonjour

 

 

100% FOOT : vous avez perdu samedi dernier en tour de cadrage aller de la coupe de la CAF face au stade malien à Bamako, qu’est ce qui n’a pas marcher ?

 

 

Ibenge : Déjà le fait de jouer face à une bonne équipe du stade malien, que je félicite au passage, ça nous a manqué du professionnalisme. Dés la 4ème minute on a été puni suite a deux glissades, on a encaissé c’est qu’à même impardonnable à un moment donné de la compétition. Et puis on a eu des possibilités de marquer mais on ne l’a pas fait. Et on risque de ne pas jouer le dernier carré. Il faut que les joueurs apprennent à être plus responsables. Ces genres de rencontre se jouent souvent sur les petits détails.

 

100% FOOT: Florent pensez-vous que le Vita pourra renverser la tendance lors du match retour dans deux semaines ?

 

 

Ibenge : Oui c’est possible avec 2 à 0 on peut renverser la tendance, c’est donc bien possible, il faut qu’on soit professionnel, travailleurs et puis sérieux. Une fois encore le stade malien ne sera pas facile à battre, mais je pense qu’on pourra faire quelque chose ?

 

 

100% FOOT: Alors parler nous maintenant de la prestation de Vita Club en championnat cette saison… ?

 

 

Ibenge : La phase aller vient de se terminer on n’est premier avec un point d’avance sur TP Mazembé on ne sait pas si la compétition va continuer, mais d’après ce que l’on sait le championnat doit s’arrêter là au niveau de la phase aller. Et si cela est vrai on devrait être champion.

 

 

100% FOOT : La RDC avait effectué une belle prestation lors de la CAN 20015 en Guinée Equatoriale, quel a été votre petit secret ?

 

 

Ibenge : Oui on est rentré au pays avec une médaille de bronze avec des regrets, alors qu’au départ personne ne nous voyait là. On n’a qu’à même fourni une belle prestation contre la Cote d’ivoire. Et quand on commence à voir des regrets contre la cote d’ivoire ce qui veut dire que le potentiel est là.

 

 

100% FOOT: De nos jours, quel regard portez-vous sur le football africain ?

 

 

Ibenge : Oui le football africain est entrain de grandir, je crois il soufre de moyens et si on mettait des moyens on pourra gagner des compétitions majeures. Et je pense que les infrastructures doivent être mises en place, et là ça permettra à l’Afrique d’aller de l’avant. Et aussi les moyens financiers comme ça on pourra rivaliser les autres nations.

 

 

100% FOOT: Est-ce que, vous suivez le football Guinéen Florent ?

 

 

Ibenge : Oui, je suis effectivement le foot Guinéen et surtout il y a un congolais qui joue à l’AS Kaloum Kabongo Kasongo qui fait des bonnes prestations, je suis sélectionneur national donc à travers lui je suis. La Guinée est à une place forte en Afrique. Et je pense naturellement au Hafia de Conakry que j’admirais bien, on ne peut pas oublier tout ça là.

 

 

100% FOOT: Aujourd’hui la plupart des fédérations nationales choisissent les expatriés pour entrainer les sélections nationales, c’est comme le cas en Guinée, qu’en pensez-vous ?

 

 

Ibenge : Le problème ce n’est pas de faire du racisme aux expatriés, ce que le problème qu’on puisse donner la même chance aux entraineurs africains. Ou bien c’est parce qu’on n’est mal formé. Si c’est l’expatrié on le met dans les conditions, il est toujours payé à temps, on lui paye des billets pour aller suivre la prestation de joueurs à l’extérieur. Et par contre, s’il s’agit de nous africains, les salaires qu’on nous donne sont misérables, et on n’est pas payé à temps. Mais je pense que, les fédérations doivent faire confiance aux entraineurs africains c’est extrêmement important.

 

 

100% FOOT : Actuellement vous figuré parmi les meilleurs entraineurs africains, est-ce que vous êtes sollicités par d’autres gros clubs du continent ?

 

 

Ibenge : Ah oui, vu ma prestation ces dernières années avec la sélection de la RDC et le Vita Club beaucoup de clubs et pays me sollicitent dont je préfère taire les noms. Vous le savez c’est quelque chose qui peut aller très vite. Mais pour le moment je reste entraineur de Vita Club et de la sélection de la RDC, et je me sens bien.

 

 

100% FOOT : Un mot à nos lecteurs Florent ?

 

 

Ibenge : Ah oui c’est tout à fait normal de remercier les lecteurs de 100% FOOT. Et je vous encourage de faire mieux pour que le football puisse être au devant de la scène. Et je dis également aux responsables des différents pays africains de faire confiance aux entraineurs locaux. Il suffit de les mettre dans des conditions. Et j’exhorte les dirigeants à créer d’avantage les infrastructures.

 

 

100%FOOT : Florent Ibenge merci d’avoir répondu à nos questions.

 

 

Ibenge : C’est à moi de vous remercier et à très bientôt.

 

 

 

 

Entretien réalisé par Ibrahima Maci Bah

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique