MOHAMED YATTARA : 940 MINUTES SANS MARQUER !

elostS’il devait être évalué par le classement ELO (système d’évaluation du niveau de capacités d’un joueur…), comme son surnom, Mohamed Yattara serait très certainement loin du standard requis. Ecarté par son coach ce week-end en championnat, l’international guinéen traverse peut-être l’un des pires moments de sa jeune carrière de footballeur…

Muet depuis le 15 Avril dernier…

Grand, costaud, vif… Mohamed Yattara a pourtant le profil recherché de l’avant centre moderne. Avec un physique plus impressionnant qu’un certain André Ayew, Seydou Doumbia ou même un certain Luis Suarez du F.C Barcelone, l’international guinéen (1.85m pour 78 kg) aurait du être cet avant centre craint dans les surfaces adverses. Mais loin d’être un danger dont les défenses adverses se méfient, l’attaquant du Syli National sait également se montrer inefficace devant le but.

Pour voir un dernier but de Mohamed Yattara toutes compétitions confondues, il faut bien remonter le temps. Face à Bastia devant son public, « Elo » reprenait du gauche un centre adressé par Clément Grenier, suite à un corner mal renvoyé par la défense. En donnant l’avantage aux Lyonnais ce soir d’Avril, l’international guinéen réussissait là son seul but de la saison sous les couleurs lyonnaises. Depuis, c’est la traversée du désert pour l’avant centre du Syli.

23 matchs après, on attend toujours que les filets tremblent à la suite d’un ballon catapulté par Mohamed Yattara. Après 940 minutes passées sur les différentes pelouses, l’attaquant guinéen n’arrive toujours pas à trouver le chemin des buts. Soit sa plus longue disette. En équipe nationale de Guinée, son dernier but remonte à la première journée de la CAN 2015 face à la Côte d’Ivoire. Après cette joie procurée à des millions de guinéens, le joueur a disputé 5 matchs, soit 316 minutes, sous la tunique du Syli sans réussir à trouver la solution. Pire, sur les deux derniers matchs disputés, le joueur du Standard de Liège s’est payé le luxe de vendanger deux énormes occasions qui auraient certainement changé la position guinéenne dans ces éliminatoires de la CAN 2017…

Plus efficace sans pression

Les meilleures proies de Mohamed Yattara

ESTAC 3 buts marqués
REIMS 3 buts marqués
AUXERRE 3 buts marqués
MOZAMBIQUE 2 buts marqués
BOULOGNE 2 buts marqués

Transféré cet été au Standard, l’international guinéen n’a toujours pas réussit à ouvrir son compteur but avec le club belge. En 12 matchs disputées toutes compétitions confondues, l’ancien Lyonnais annoncé pourtant comme un crack (acheté à 2,2 millions d’euros en plus de différents bonus) peine à convaincre ses dirigeants. En concurrence avec Knockaert, Renaud Emond ou encore Ivan Santini, l’international guinéen est le seul attaquant à avoir son compteur bloqué après neuf journées.

Formé à Lyon, Mohamed Yattara a eu du mal là également à convaincre les décideurs. Jugé très juste, il a très souvent été prêté par son club formateur. Loin de la pression d’un club aux ambitions élevées comme l’OL, l’international guinéen s’est toujours mieux exprimé loin de Gerland. En 2011-2012, il réussit à planter cinq buts en 18 apparitions sous la tunique arlésienne. Soit 0,28 but/match. Son second meilleur total de sa carrière. La saison suivante, le guinéen va encore une fois être prêté, mais cette fois-ci en Ligue1. Il commence déjà à afficher ses difficultés dans un niveau plus relevé. Il réussit à inscrire seulement trois buts en 23 rencontres avec l’ESTAC. De retour à Lyon, il n’arrive toujours pas à s’imposer dans l’effectif. Prêté en Ligue2 à Angers, l’attaquant guinéen va connaître sa période faste (11 buts en 30 matchs de Ligue2). Il tourne avec une moyenne appréciable de 0,37 but/match en championnat. Et se rapproche d’un but tous les deux matchs toutes compétitions confondues (0.43 but/match).

Cette belle saison en Ligue2 fait échos au sein de l’état major lyonnais. Jean Michel Aulas décide de renouveler le joueur et de lui donner sa chance. Le nouveau coach, Hubert Fournier, qui apprécie bien son jeu n’hésite pas à lui confier les clés de l’attaque. Le début de saison donne raison aux paris et l’international guinéen claque un doublé en barrages d’Europa League. Mais les statistiques parlent d’elles-mêmes : un seul but marqué en 21 matchs de championnat. Soit 1% des buts son équipe. En 523 minutes de Ligue1 la saison dernière, Mohamed Yattara n’aura fait trembler les filets qu’à une seule reprise. Malgré une bonne technique, l’attaquant guinéen a du mal à réussir le dernier ou l’avant dernier geste de son équipe. Avec seulement 2 passes décisives (4% des passes de l’équipe), il était le dernier joueur offensif de l’OL à trouver ses coéquipiers en situations de but. C’est 5 passes décisives de moins qu’un certain Clinton Njie, parti cet été à Tottenham…

Annoncé comme un cador de l’attaque du Syli, faut-il rappeler que le joueur avait refusé une première sélection du Syli pour disait-il mieux se concentrer sur l’évolution de sa carrière- et du football guinéen en général, Mohamed Yattara affiche aujourd’hui un pauvre pourcentage de but depuis le début de sa carrière (0.23 but/match). En 169 matchs disputés depuis le début de sa jeune carrière, il n’a réussit à marquer qu’à 39 reprises. Soit 19 de plus qu’un certain Dianbobo Baldé, sur l’ensemble de sa carrière…

Alpha BALDE

@alphabalde91

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique