HOROYA: ALBERT N’GNOSSE VOIT SON CONTRAT ANNULÉ

N’Gnosse-AlbertTransféré au Horoya en provenance du Dragon de Yaoundé il y a quelques semaines, Albert N’gonssé ne pourra finalement pas rester chez les rouge et blanc de Matam comme prévu. Le contrat du défenseur camerounais a été interrompu selon le joueur lui-même interrogé par Foot224.

Voilà une situation qui ne fera pas du tout plaisir à la direction du club d’Antonio Souaré. Albert N’gnossé devra encore attendre pour disputer le championnat national de ligue 1 en Guinée. A l’occasion de la toute première séance d’entrainement du HAC à laquelle il n’a pas pris part, le défenseur camerounais a tenté d’invoquer les raisons de cette interruption de son contrat en ces termes. « Après ma signature au Horoya l’équipe administrative est entrée en contact avec  le président de mon club le Dragon de Yaoundé afin d’obtenir mon CIT (Contrat International de Transfert, ndlr). Ils ont eu des clauses au départ et le Dragon était d’accord. On leur a envoyé l’argent qu’ils ont demandé. A la dernière minute, au moment de valider le CIT, ils ont refusé. Ils ont évoqué des raisons que nous-mêmes on ne comprend pas.  On a essayé encore une fois de plus d’augmenter de l’argent mais ils ont refusé. J’ai constaté que c’est un problème de méchanceté entre guillemets, parce que ce président n’est pas de bonne foi. Il ne veut pas que j’évolue, il m’a empêché d’évoluer au Horoya et il veut gâter ma carrière.  Mais je remets tout entre les mains du Seigneur parce qu’il ne m’a pas coupé les mains, ni les pieds. Je vais continuer à travailler. Il me reste un an de contrat avec Le Dragon, je vais rentrer au pays pour reprendre » regrette-il.

 Pour le peu de temps que le camerounais a eu à passer avec le HAC, la collaboration aura été plus que bonne au point qu’il n’exclut pas un retour après la fin de son contrat chez les Dragons. A en croire Albert N’gnossé tout dépendra des dirigeants des rouge et blanc de Matam. «Et si jamais le Horoya a  encore besoin  de moi, je vais  travailler deux fois plus qu’avant pour que je revienne à Conakry. Je tire chapeau aux dirigeants du Horoya parce qu’ils se sont donnés corps et âme pour obtenir mon CIT. Mais à la fin, la situation est comme vous la voyez. Même s’il faille que je revienne ici l’année prochaine, si les dirigeants sont d’accord je prendrai le premier avion » estime le joueur.

 

Pour peaufiner sa préparation d’avant saison, comme l’an dernier, Kanfory Lappé Bangoura et ses poulains s’envoleront ce jeudi soir pour le Maroc où il feront deux semaines de stage bloqué.

 

 

Pathé Diallo

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique