SYLI NATIONAL : LUIS FERNADEZ TRAITE TRAORE DE MENTEUR

Décidément le torchon continue toujours de brûler entre le sélectionneur du Syli National, Luis Fernandez, et le joueur de Monchengladbach, Ibrahima Traoré. Alors que les relations étaient sur la voie de l’apaisement ces derniers temps, les événements ont pris une toute autre tournure depuis quelques heures…

Juste après son match de Ligue des Champions face à la Juventus de Turin (score final, 1-1), Ibrahima Traoré avait confirmé à notre micro qu’il ne reviendra pas pour les deux prochains matchs du Syli, prévus contre la Namibie. Dans la foulée, l’international guinéen avait accordé une interview à nos confrères de Guineenews, où il expliquait la raison de sa nouvelle défection.

Ayant appris la nouvelle, le sélectionneur guinéen qui aurait directement fait savoir sa surprise au joueur, est entré en contact avec Guineenews, afin d’éclaircir les choses avant de situer la responsabilité au niveau du joueur : « Ibrahima Traoré ne m’a jamais appelé pour s’excuser, je n’en avais pas besoin aussi. Cependant, j’étais très content, très heureux qu’il exprime son envie de revenir. On a eu une bonne discussion. Toutefois, je ne me suis jamais entretenu avec un journaliste guinéen ou africain à propos. C’est la première fois que j’évoque le sujet avec un journaliste. C’est lui qui m’a dit qu’il a eu de bons retours sur la gestion de la sélection, que tout est mieux organisé désormais. Si je l’ai mis dans la liste des 20 joueurs pour la double confrontation contre la Namibie, c’est avec son feu vert et sa bénédiction. 

Quand j’ai lu l’interview (accordé à Guinéenews), je suis tombé des nues. Aujourd’hui, Ibrahima nous rend responsable de quelque chose. Mais en quoi sommes-nous responsables ? S’il y’a quelqu’un qui est responsable, c’est bien lui car il refuse la sélection et si demain on faisait des mauvais résultats, il sera en partie responsable. Il est en train de nous dénigrer et de mentir. S’il avait entendu quelque chose, il aurait pu m’appeler pour en parler, mais il ne l’a jamais fait. Et là, depuis quelques jours, il ne répond pas à mes textos. Il nous accuse de ne pas venir le voir à Monchengladbach en oubliant qu’avec la médiatisation de son équipe, on n’est pas obligé d’être sur place.

Actuellement, il est bien dans son club mais il n’est pas encore devenu un grand joueur africain. Samuel Eto’o ou Didier Drogba ne va jamais faire ce qu’il est en train de faire. Eux ne vont pas refuser leur sélection nationale et vous savez pourquoi ? Parce qu’ils connaissent la souffrance des gens dans leur pays. Ibrahima Traoré doit penser aux supporters du Syli national, pas à Luis Fernandez ou à son staff. Après les résultats qu’on a eus en Algérie et au Maroc, j’aurais pu prendre la décision de continuer avec le groupe qui était là, mais je ne l’ai pas fait. Moi, je ne ferme la porte de la sélection à personne. Au contraire, je cherche à mobiliser toutes les forces pour en faire une bonne équipe. »

En attendant la Guinée devra affronter la Namibie en éliminatoires du mondial 2018 (les 12 et 15 Novembre prochain).

Alpha BALDE

@alphabalde91

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique