NOUVELLE SAISON DE LIGUE 1 : LA LGFP DEMANDE LE SOUTIEN DE LA PRESSE

général MaturinCette année, la saison sportive pour son lancement officiel débutera par le match opposant le Fello Star au Satellite FC ce vendredi 11 décembre à Labé. L’annonce a été faite par les responsables de la Ligue Guinéenne de Football Professionnel (LGFP) qui demande le soutien indéfectible de la presse pour réussir son pari.

Première du genre, cette nouvelle saison sportive de ligue 1 sera organisée exclusivement par la LGFP. Pour son bon fonctionnement, les responsables de la LGFP promettent d’en faire la participation de la presse à cette nouvelle saison une priorité. Ceci, à travers une ‘’franche collaboration’’ avec les médias. Ainsi pour le chargé des questions juridiques de la LGFP, la presse a un grand rôle à jouer dans cette mission. « C’est vous qui véhiculez les messages du football. (…) Nous attendons de la presse des critiques parce que tout homme est objet de critiques. Mais pourvu que les critiques soient objectives. Parce qu’en donnant des critiques objectives vous poussez la ligue qui est là à se corriger et à se perfectionner », a déclaré le Général Mathurin Bangoura. Plus loin le responsable ajoutera , « nous tendons la main de franche collaboration à la presse, sans laquelle, la ligue de football ne peut pas avancer. Rien ne peut marcher aujourd’hui sans la presse ».

Contrairement à ce que le président de LGFP annonçait il y a quelques jours sur la retransmission des matchs par les médias, le présient du Club Industriel de Kamsar a tenu à rassurer les journalistes, « pour les trois premières journées, vous avez le droit de retransmettre les matchs gratuitement».

 

 

Mohamed Barry

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique