RAZZAGUI CAMARA : « J’ai toujours tout donné lorsque j’ai été appelé en équipe nationale »

raA 24ans, Abdoul Razzagui Camara semble avoir gagné en maturité. Auteur d’un bon début de saison avec son nouveau club du SCO d’Angers, l’international guinéen a accepté de répondre à nos questions. Celui qui est souvent pointé du doigt comme le « bad boy » du football guinéen a tenu à mettre les choses au clair. De Rennes à Angers, en passant par le Syli National, Razza dit tout ce qu’il a sur le cœur.

100% FOOT : Dis-nous, comment te sens-tu aujourd’hui  Razzagui ?

A.R : Très bien ! Je suis en confiance, je travaille bien et c’est ça l’essentiel.

100% FOOT : Bon début de saison, avec de bons chiffres : 2buts inscrits, 4matchs disputés en tant que titulaire. Comment expliquer ce bon départ ?

A.R : Ecoutez, j’avais une déchirure l’année dernière donc il fallait que je récupère physiquement. Il fallait également que je parte de Sochaux, c’est fait ! Aujourd’hui je suis dans un club qui m’accueille bien et qui me met dans de bonnes conditions. Je me sens bien. Je boss pour arriver à 100% de mes moyens car aujourd’hui je suis qu’à 50% de ce que je peux donner. Je suis là pour m’épanouir et ça marche bien pour le moment.

100% FOOT : Pourquoi le choix d’Angers ? Tu n’avais pas d’autres propositions sur la table ?

A.R : Avant tout pour me poser car c’est un club que je connais bien. Enfin je connais le Directeur Sportif (Olivier PICKEU) et l’entraîneur (Stéphan MOULIN) qui voulait de moi depuis que j’étais à Rennes. J’ai choisi ce club parce que je savais qu’un temps de jeu conséquent m’attendait et c’est quelque chose dont j’ai besoin aujourd’hui pour m’épanouir comme je vous l’ai dit déjà.

100% FOOT : Tu étais promis à un bel avenir lorsque tu étais en équipe réserve de Rennes. Finalement on peut parler de carrière manquée pour toi, même à 24 ans ?

A.R : Non, non ! Mon avenir n’est pas sombre, pas du tout ! Comme vous l’avez dit j’ai 24ans donc encore jeune et à la fin de ma carrière on en reparlera. Aujourd’hui tout va bien dans ma tête. Vous savez, il ne faut pas aller dans un grand club juste pour aller. Grand club ne traduit pas forcément ce que vous êtes. Il faut savoir ce qu’on veut. Soit partir dans un club juste pour faire plaisir aux gens ou faire un choix pour s’épanouir.

100% FOOT : Quand on voit ton parcours, tu n’as pratiquement connu que la deuxième division : Angers, Majorque ou encore Vannes… Ce n’est peut-être pas un hasard non ?

A.R : Honnêtement je ne sais pas ! Moi quand on me dit tu viens dans ce club pour jouer c’est ça le plus important. Le reste, je ne calcule pas trop.

100% FOOT : En 2011 il y’a eu la séparation avec Rennes. On parle d’un problème de comportement. Qu’est-ce qui s’est réellement passé à l’époque ?

A.R : Rien ! Il ne s’est rien passé. C’est le club qui a voulu faire passer ça pour un problème de comportement. Ça n’a rien à voir. C’est tout simplement parce que j’ai poussé le club à me laisser partir à Sochaux pour gagner un temps de jeu conséquent. Il s’est passé la même chose avec Doumbia. Une anecdote : Antonetti alors entraîneur à Rennes ne voulait pas me laisser partir. Moi je suis parti le voir dans son bureau pour l’expliquer que j’ai besoin de temps de jeu et que je ne pense pas pouvoir l’avoir avec l’effectif qu’il a sous sa main. Donc je lui ai dit de me laisser partir. A partir de là la direction a voulu faire de cette histoire un problème de comportement, mais moi ça ne me dérange pas du tout. Je ne les en veux pas du tout. Au contraire, je les remercie pour la formation qu’ils m’ont donnés et les bons moments passés chez eux.

100% FOOT : A Sochaux, c’est le même problème de comportement que les dirigeants ont pointé du doigt chez toi…

A.R : Oui je suis d’accord ! Il faut dire que j’étais jeune et je voulais beaucoup jouer. J’étais impulsif et j’ai dû faire mal les choses quelques fois. Mais faut regarder ce qui se passe dans ce club même aujourd’hui avant de me juger. C’est la même chose qui se passe avec Cédric Bakambu et Contout.

100% FOOT : On ne peut pas dire que tu es tendre non plus. Tu as d’ailleurs souvent une mauvaise relation avec la presse qui te considère comme un garçon très renfermé…

A.R : (Rires). Ah bon ? J’ai des problèmes avec la Presse ? Je ne savais pas, tu viens de me l’apprendre. Les gens disent souvent des choses qu’ils ne maîtrisent pas. A Rennes, à Sochaux, j’ai entendu beaucoup de choses qui n’étaient pas vraies. Moi ici je n’ai jamais eu de problème avec la presse. Aujourd’hui je pense que tout va bien.

100% FOOT : Abdoul, tu n’es plus dans les papiers de Michel Dussuyer ces derniers temps. Tu comprends cette décision ?

A.R : Je ne suis pas là pour comprendre une décision, mais je l’accepte. Tout ce que je sais, je suis parti en Espagne et je me suis blessé donc depuis il n’y a rien. Je soutiens la sélection même quand je n’y suis pas.

100% FOOT : Passé d’un statut de titulaire à celui d’oublié, ça ne doit pas être facile pour toi on imagine…

A.R : Pour être franc et tout vous dire, je n’ai pas trop pensé à ça cette année. Je me suis beaucoup concentré sur ma blessure, et les conditions pour revenir bien physiquement. Maintenant statut d’oublié ou pas je n’en sais rien. Moi je sais que j’ai toujours tout donné lorsque j’ai été appelé en équipe nationale.

100% FOOT : Tu as eu discussion avec le coach pour cette décision ?

A.R : Non même pas ! Je n’ai eu personne pour en discuter.

100% FOOT : La prochaine liste c’est pour le 26 Août prochain. Tu penses mériter une convocation ?

A.R : (Rire) Je ne suis pas à même de juger ou de faire une sélection. Moi je me contente de faire mon job. Si je suis pris, je donnerai tout comme d’habitude et ça sera une fierté de porter le maillot du syli. Mais si je ne le suis pas, je resterai derrière mes coéquipiers comme ces derniers temps.

100% FOOT : Merci Abdoul Razzagui

A.R : De rien. Merci à vous !

Entretien réalisé par Alpha BALDE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique