PORTRAIT : MAIS QUI ES-TU MUNIR ?

mun« Aux âmes bien nés, la valeur n’attend point le nombre d’années ». Qui de mieux que le FC Barcelone pour justifier cette maxime. Entre Messi, Pedro, Tello, Xavi…qui ont tous rejoint très jeune l’équipe première blaugrana, le constat est édifiant.

C’est l’histoire d’un jeune garçon né le 1er septembre 1995 dans la petite cité d’El Escorial dans la capitale espagnole. Fils d’un couple originaire du Maroc, Munir El Haddadi commence à impressionner dès son plus jeune âge. Dans son quartier, il ridiculisait déjà tous ses copains d’enfance. Conscient du talent naissant de son fils, le père va l’inscrire non dans un club non loin de la région où habitait la famille. Le C.D Galapar. Avec les minimes, le marocain se montre trop fort lors des tournois qu’il dispute avec son club. C’est ainsi que l’Atlético Madrid lui propose de faire un essai. Au-dessus de la moyenne, le gamin réussira avec succès ce test et se verra transféré au Rayo Majadahonda qui est en quelques sortes le centre de formation des Colchoneros.

A Majadahonda, Munir va définitivement marquer son territoire. Après 29 matchs disputés, le gamin dégaine plus vite que son ombre et plante 32 buts et délivre plusieurs passes décisives. Face à l’éclosion de cette pépite du cuir rond, l’Europe du foot ne reste pas insensible. A seulement 15ans, les plus grands clubs du continent se bousculent à sa porte. Manchester City, le Bayern Munich entre autres sont tout proche de le faire signer. Mais c’est un appel qui va tout changer. Celui de la direction du FC Barcelone « Mon agent est venu me dire le Barça te veut. Je n’ai pas réfléchis deux secondes à l’idée de rejoindre le meilleur club du monde ».

En 2001, au FC Barcelone Munir El Haddadi continue son ascension vers les cimes du football. Mais cet attaquant espagnol d’origine marocaine va attirer tous les regards lors de la première édition de la Youth League, la ligue des champions des moins de 19ans. Trois ans seulement après son arrivée à la Masia, et quelques mois après avoir signé son premier contrat pro avec les Blaugrana (le 1er juillet 2013) Munir inscrit 11 buts tout au long du tournoi, faisant de lui le meilleur buteur de la compétition, et délivre 5 passes décisives, meilleur passeur. Le tout en seulement dix rencontres disputées.

Certains de tenir une autre pépite entre ses mains, les dirigeants du FC Barcelone décide le en Janvier dernier de blinder la pépite qui a toujours promis de jouer pour les Lions de l’Atlas. Munir prolonge jusqu’en 2017 avec une clause libératoire de 12 millions d’euros qui vient de passer à 35 ME, car désormais le jeunot évolue avec l’équipe première. Depuis son arrivée à la tête du club, Luis Enrique ne tarit pas d’éloges à l’endroit du jeune joueur qu’il a eu sous ses ordres quelques années plutôt. La preuve, l’ancien entraîneur de l’équipe réserve du Barça retient le jeune joueur pour effectuer la pré-saison 2014-2015 avec l’équipe première. Plein de roublardise, de vista, doté d’une technicité affolante Munir affole les défenses adverses et termine meilleur buteur de la pré-saison du club catalan.

Face à Elche, pour le compte de la 1ère journée de la Liga espagnole, Munir El Haddadi va réaliser un de ses rêves de gamin : disputer un match en tant que titulaire avec le FC Barcelone au Camp Nou. Lors du trophée Gamper, le marocain d’origine a confirmé son talent en inscrivant un doublé. Ce soir, il aura l’occasion d’entrer un peu plus dans l’histoire du club catalan.

 

Alpha BALDE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique