Ligue des Champions :L’Atletico et Griezmann plus fort que les Foxes !

Outre le match spectaculaire qui a vu le Real Madrid se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des Champions face au Bayern Munich, leurs rivaux de l’Atletico se sont eux aussi qualifiés dans le dernier carré pour la troisième fois en quatre ans.

Les Colchoneros maîtrisent leur sujet

Après leur victoire à Vicente Calderón au match aller sur le score de 1-0, les joueurs de Diego Simeone débutaient le match en étant plutôt confiants. Ils ont rapidement réussi à mettre le pied sur le ballon et à se créer des situations intéressantes. De leur côté, les joueurs de Leicester, après avoir commencé la rencontre timidement, parvenaient eux aussi à poser leur jeu et à inquiéter la défense madrilène. Cependant, la maîtrise technique des espagnols prenait vite le dessus sur le manque d’expérience des anglais, surtout au milieu de terrain. Les pauvres Ndidi et Drinkwater avaient bien du mal à exister, tout comme Riyad Mahrez qui a touché trop peu de ballons en première période. La domination madrilène a d’ailleurs vite porté ses fruits puisque Saúl Ñíguez venait tromper Kasper Schmeichel d’une superbe tête suite à un centre millimétré de Filipe Luis. L’ouverture du score des Colchoneros mettait un sacré coup sur la tête des Foxes. Dès lors, les coéquipiers d’Antoine Griezmann maîtrisaient tranquillement leur match sans trop pousser pour aller chercher un deuxième but. A la pause, on se dit alors que l’issue de ces quarts de finale est déjà actée tant il était inconcevable de voir Leicester mettre trois buts à cette équipe de l’Atletico. Et pourtant, les Foxes y ont cru jusqu’au bout…

Une deuxième mi-temps complètement folle

  Au retour des vestiaires, l’entraîneur de Leicester, Craig Shakespeare, procédait à deux changements en faisant entrer l’attaquant Ulloa et jeune défenseur Chilwell. Il décidait de tenter le tout pour le tout en mettant en place un système en 3-4-3. Une tactique résolument offensive qui paraissait très risquée au vu de la capacité de contre-attaque des espagnols. Mais rapidement, les anglais imposaient une grosse pression à leur adversaire en jouant de longs ballons aux abords de la surface de réparation de Jan Oblak. Et les entrants ne tardaient pas à se faire remarquer avec un Ulloa omniprésent dans le jeu aérien et un Chilwell se créant deux occasions de but. Le King Power Stadium commençait alors à y croire et donnait de la voix. Les supporters des Foxes ont vite explosé de joie en voyant une nouvelle frappe de Chilwell déviée par un défenseur madrilène et reprise par Jamie Vardy qui ramenait son équipe à 1-1. On jouait la 61ème minute de jeu et tout semblait encore possible dans ce match.

Dans une ambiance extraordinaire, les minutes qui ont suivi ont été très délicate à gérer pour les Colchoneros. Deux frappes contrées, l’une par Ulloa, l’autre par Vardy, auraient mérité de finir au fond des filets. Le match aurait donc pu basculer à cet instant mais la réussite et la volonté de la défense ibérique en ont décidé autrement. Malgré leur détermination, les joueurs de Leicester n’ont jamais réussi à tromper de nouveau le portier madrilène. Ils auraient même pu concéder un deuxième but sur une superbe percée de Griezmann qui l’a peut-être jouée trop altruiste sur cette action en voulant servir son compère d’attaque Carrasco. En y croyant jusqu’au coup de sifflet final et en ayant tout donné, les anglais sortent de cette Ligue des Champions par la grande porte. Nous pouvons féliciter les acteurs de ce match, joueurs comme supporters, qui nous ont réconciliés avec le football après une semaine plus que compliquée. J’aimerais d’ailleurs mettre en avant les supporters de l’Atletico qui ont applaudi leurs homologues anglais pour leur ferveur et leur dévouement à leur équipe. Un beau geste que l’on aimerait voir plus souvent…

Thomas TIXIER

@ThomasTixier1

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique