Horoya AC : Une offre émise pour un joueur étranger !

Ligue 1: « Une maison et 80.000 $ du Horoya pour un joueur ghanéen… »

L’histoire date d’une semaine environ, le géant guinéen (comme la presse ghanéenne appelle le Horoya AC) a suscité un intérêt pour un joueur des Hearts of Oak Sporting Club d’Accra. Le champion de Guinée a proposé sans succès une offre officielle plus que considérable pour une transaction entre deux clubs africains.

Patrick Razak est un ailier de 28 ans évoluant au sein des Hearts of Oak Sporting Club d’Accra. Il a remporté avec la sélection locale ghanéenne, la Coupe des Nations 2017 de l’UFOA (Union des Fédérations ouest-africaines). Il était même l’un des buteurs ghanéens contre la Guinée lors de ce tournoi. C’est aussi une valeur sure du championnat ghanéen depuis quelques années, d’où la convoitise de l’équipe guinéenne qui cherche à se renforcer en vue de sa prochaine campagne en Ligue des champions africaine.

C’est ainsi que le Horoya a délégué son manager général M’baye Touré en tant qu’émissaire pour aller à la rencontre des dirigeants du club ghanéen avec une offre initiale de 60.000 dollars pour le joueur. Un somme qui sera complétée avec 20.000 dollars de plus. Mais les ghanéens ont refusé de répondre à la demande et à toute forme de négociations.

C’est après trois semaines passé à l’hôtel Alisa d’Accra que M’baye Touré regagnera finalement Conakry après que toutes ses tentatives pour amener la direction de Hearts à discuter de l’affaire ont été vaines. Il fut fortement abasourdi quand les responsables ghanéens ont fait recours à un jeu de cache-cache avec lui après qu’il ait déposé une offre officielle pour l’ailier.

Le joueur qui s’était vu proposé un salaire mensuel énorme de 3.000 dollars plus une maison à construire pour lui à un endroit de son choix au Ghana, était impatient de rejoindre le Horoya et a affiché son envie de départ en boycottant les entrainements de son club durant toute une semaine. « Je leur ai dit (Hearts of Oak) que je voudrais y aller pour qu’ils travaillent sur la possibilité de me libérer. L’offre leur a été présentée, tout leur a été présenté et j’attends toujours des nouvelles d’eux », a déclaré Patrick Razak à FOX 97.9 FM (une radio ghanéenne). Cependant, les dirigeants de Hearts of Oak sont restés réticents à libérer leur atout précieux.

Des révélations qui viennent témoignées de toute la puissance économique du Horoya AC qui ambitionne de rayonner sur le continent africain dans les années qui suivent.

Ibrahima Kalil Kouyaté @nesta_milano224

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique