Syli National : Première ratée pour Paul Put !

Syli National : « Première défaite de l’ère Put, que faut-il retenir ? »

Pour sa première à la tête de l’équipe nationale guinéenne, le belge Paul Put n’a pu faire mieux que de s’incliner face à la Mauritanie sur le score de 2 buts à 0, à Nouakchott.

Pour son match 1er match amical sous le règne de Paul Put, le Syli national de Guinée a été surpris par les Mauritaniens dans un match qu’il semblait pourtant maitrisé.
Une première période assez paisible du coté guinéen ou la seule fausse note, reste l’expulsion de Sadio Diallo à la 40e après deux cartons jaunes en moins de 6 minutes. En seconde période et dans la logique d’un match de test, Paul Put aligne une seconde équipe dans laquelle, seule Sory Kaba saura garder sa place. Les hommes de Paul Put payeront de leur inefficacité offensive dans la suite, puisque les Mauritaniens marqueront sur deux contre-attaques et réussiront à garder cet avantage jusqu’au coup de sifflet final.

Si ce match peut être anecdotique pour certains, beaucoup sont ceux qui attendait une réaction d’orgueil de la sélection nationale après des épisodes assez douloureuses. Mais Paul Put avait-il vraiment les moyens de faire mieux ?
Perdre oui, mais contre la Mauritanie pour le pays de Naby Keita… est un peu frustrant. Pourtant quand on y pense sérieusement, le nouveau coach de l’équipe guinéenne n’avait pas tellement le choix. Certes un match nul aurait été plus judicieux, mais les différents contextes de ce match ne plaident pas en faveur du Belge. Entre autre le peu de temps dont il a disposé pour la préparation de ce match. A cela s’ajoute l’indisponibilité de certains cadres, comme pour rappeler tout le chantier qui attend Paul Put à la tête d’une équipe qui a cruellement besoin de reconstruction à tous les niveaux.

Sur le peu de chose qu’on pouvait retenir comme satisfaction à l’issue de ce rendez-vous footballistique, on pourrait souligner notamment l’aspect organisationnel qui, contrairement aux précédentes fois n’a enregistré aucune fausse note. Le retour en sélection de certains joueurs qui l’avaient quittée il y’a bien longtemps (Principalement Kevin Constant, mais également Lass Bangoura dans un autre registre) est aussi une aubaine.

Pour la seconde manche de ces journées FIFA, le Syli national et son nouvel entraineur devront néanmoins faire mieux pour espérer se réconcilié avec son public sportif.

Ibrahima Kalil Kouyaté @nesta_milano224

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique