Ligue 1 : Où en est l’arbitrage ?

Ligue 1 : « L’arbitrage, un sujet sensible »

La journée du Mercredi 04 Avril était marqué en Guinée par le choc en ligue 1 national entre le champion en titre, le grand Horoya AC et le petit poucet qui ne cesse de se frayé un chemin en or vers l’élite du football guinéen, le Wakriya AC de Boké. Le principal en jeux de cette affiche était sans conteste l’incroyable série d’invincibilité des hommes entrainés par Guillaume Soumah, mais cependant ce sont plutôt les arbitres qui ont volés la vedette aux autres acteurs à travers des décisions assez litigieuses.

Si, sur les pelouses, les joueurs ont étés à la hauteur de l’évènement (victoire du Horoya 2 buts à 1 au bout d’un match à suspense), certains acteurs n’ont pas du tout honorés leurs rangs, nous parlons bien évidement des arbitres, qui, comme de nombreuses fois cette saison en Ligue 1, ont rendu une copie assez honteuse de leur tâche.

On se rappelle encore de ce fameux arbitrage de M. Keita Yakhouba lors du match aller entre le Gangan et le Hafia (1-3 en faveur de l’équipe de KPC) où ce dernier fermait les yeux sur un pénalty après une faute évidente sur le jeune ailier Mohamed 5 Soumah de l’équipe de Kindia dans la surface du Hafia FC. Comme si cela ne suffisait pas, il expulsera ensuite injustement un défenseur du Gangan. Ce jour, l’évidence de ce scandale arbitral a d’ailleurs poussé les deux patrons du football guinéen, M. Antonio Souaré et M. Kerfala Camara a quitté le stade déçu, quelques minutes à peine après leur arrivé.

Bien plus inquiétant que celui du Hafia, le Horoya bénéficie également d’une certaine immunité arbitrale cette saison, et ça aux risques et périls de leurs adversaires. Le Wakriya l’a appris à ces dépens hier. En plus d’un penalty imaginaire (action hors de la surface) sifflé en faveur de l’équipe d’Antonio Souaré, le second but, celui de la victoire du Horoya était entaché d’un hors-jeu. Ces faits n’ont échappés à personne hier au stade du 28 septembre. Et l’entraineur du Wakriya n’a pas hésité à le signaler juste après la rencontre. « Je ne dis pas que le Horoya n’a pas fait un bon match, mais il n’a pas mérité cette victoire. Mes hommes auraient dû repartir avec au moins un point. Et si ça n’a pas été le cas c’est parce que les arbitres en ont décidés autrement… » Clamait-il haut et fort.

Discours de perdants, diront certains, mais pour ceux qui suivent bien tout ce qui se passe cette saison en championnat guinéen, c’est une évidence. C’est même une habitude inquiétante à laquelle s’adonnent nos arbitres depuis maintenant assez longtemps, celui de favoriser certains clubs au détriment des autres.

C’est donc un constat alarmant que nous dressons à l’endroit des dirigeants de ce football en phase de professionnalisation, à fin de prendre les dispositions nécessaires pour un arbitrage équitable dans l’intérêt de tous.

Ibrahima Kalil Kouyaté @nesta_milano224

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique