Sponsoring Syli National : Ce qu’on nous a pas dit sur le deal…

Sponsoring Macron : « Ce que la Guinée perd… »

Après avoir servi de panneau publicitaire à la Marque Macron durant de longues périodes, la Guinée vient de signer un contrat dit *de Sponsoring, de partenariat et de fournitures d’équipements* avec l’équipementier italien.

Nul besoin de rappeler que le football génère de l’argent, beaucoup d’argent. Mais, la nouvelle équipe de la fédération guinéenne de football est à court d’idées dans ce domaine.

Amadou Diaby, vice président de la Feguifoot, par ailleurs chargé de marketing et sponsoring, nous faisais savoir dans la foulée du CHAN Maroc 2018 que : « les discussions sont en cours pour la signature d’un contrat avec Macron». Mais quels sont vraiment les termes de ce contrat?

Partant de ce passage de l’annonce faite par la FéGuiFoot sur sa page Facebook : « Les deux parties, selon les clauses de l’accord, ont des obligations et responsabilités bien définies.

Pour cette année 2018, les besoins de la Guinée évalués à 450.000 euros seront fournis par Macron à un taux promotionnel minoré à 42 % de la valeur estimée des différents produits. »

En claire, la Guinée ne bénéficiera que d’une réduction promotionnelle de 42% sur les produits qu’elle achètera à Macron.

Soit une réduction exacte de 189.000 euros sur les dépenses générales en équipements de la Guinée qui s’élèvent à 450.000 euros.

D’ailleurs, Macron n’a fait aucune annonce officielle sur ses différents réseaux à propos de ce contrat comme à son habitude, puisque ça n’en est vraiment pas un. C’est plutôt un partenariat de vente, si on peu l’appeler ainsi.

En outre, c’est une vraie donation que la FéGuiFoot fait à l’équipementier italien quand on compare ces chiffres à ceux de la Côte d’Ivoire, du Sénégal ou du Cameroun avec la marque Puma qui, en plus de percevoir un montant annuel colossal (750.000 euros soit 492 millions de Fcfa pour le Sénégal, 700 millions Fcfa pour la Côte d’Ivoire…), voient les frais d’habillement de leurs sélections entièrement pris en charge par leur équipementier plus d’autres avantages comme des royalties sur la vente des maillots notamment […]

Certes, au niveau de la médiatisation, ces nations survolent la nôtre. Mais en se penchant sur la très probable qualification de la Guinée à la CAN 2019, on avait de quoi réajuster la balance.

La bonne démarche aurait alors été d’attendre de se qualifier pour la CAN 2019 (être en position de force) pour enfin lancer un appel d’offre de sponsoring à fin d’avoir plus de possibilités, plus d’options.

Notre manque de constance dans le haut niveau n’encourage pas les sponsors. Un problème sérieux auquel la Guinée et sa fédération doit faire face. Il est donc grand temps de se tourner résolument vers des projets concrets et captivants à séduire les sponsors plutôt qu’à dépenser inutilement là où on aurait pu gagner subtilement.

Ibrahima Kalil Kouyaté @nesta_milano224

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique