Ligue pro : Le Hafia prend cher…

Ligue 1 : 2 sanctions lourdes pour le Hafia…

Le choc entre le Hafia FC et le Horoya AC au compte de la 22e journée n’a pas connu la plus belle réussite du côté fair-play. Déjà marqué par de fortes tensions sur l’ère de jeu, ce match de football s’est vu transformer en combat de masses une fois que le coup de sifflet final retentit.

Même si la pagaille était générale, deux faits ont attirés particulièrement l’attention du public sportif du 28 septembre ce 22 Avril 2018 :

✅ Les échanges de coups entre le joueur du Horoya, Ocancey Mandela et celui du Hafia, Ibrahima Sylla.
✅ La gifle asséner à l’entraîneur des gardiens du Horoya AC, Aziz Mohamed par un membre du staff technique du Hafia FC.

Bien évidemment, ces événements n’ont pas étés fortuits, puisque les hommes de Soufiane Souaré ont bien saisie la commission de discipline de la Ligue Guinéenne de Football Professionnel.

Et justement par le billais d’un communiqué rendu officiel ce Jeudi 3 Mai, la Ligue à travers ses Commissions, Normes, Ethique, Discipline et Organisation des Compétitions, après examen et analyse des rapports des officiels (Commissaire et arbitres) de ce match, ainsi que de la plainte du Horoya AC, a pris les décisions suivantes :

1. Le joueur Ibrahima SYLLA, maillot et licence n°11 du HAFIA FC est suspendu pour deux (2) matches à compter de la 23ème journée du Championnat National de Ligue 1 Pro.
Son club, le HAFIA FC est soumis au paiement d’une amende d’un million (1.000.000) fg, pour incitation à la violence de son joueur.

2. Monsieur Facinet BANGOURA, licence n°06 Intendant du HAFIA FC, récidiviste (S/D : N°014/L1/LGFP/CED/COC/2017 du 22 Décembre 2017) est suspendu pour Six (6) mois de toutes fonctions officielles liées au football.
Son club, le HAFIA FC est soumis au paiement d’une amende de deux millions cinq cent mille (2.500.000) fg et au remboursement des frais médicaux effectués par la victime, Monsieur Aziz MOHAMED du HOROYA AC soit un million cinq mille (1.005.000) Francs Guinéens suite aux blessures causées par l’intendant (selon l’article 57 du règlement du national Ligue 1 et 2).

Ces montants devront être versés à la comptabilité de la Ligue Guinéenne de Football Professionnel. A défaut ils seront prélevés sur la deuxième tranche de la subvention accordée aux clubs de la saison sportive 2017/2018.

Au delà de ces sanctions, ces genres d’attitudes doivent être réprimander de façon plus sévère pour un football sans violence au sein de notre belle nation.

Ibrahima Kalil Kouyaté @nesta_milano224

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique