Syli National : Ibrahima Traoré, un modèle de professionnalisme…

A cause d’une blessure aux adducteurs, le capitaine guinéen Ibrahima Camara a signé forfait pour la réception de la Côte d’Ivoire à Conakry au compte des éliminatoires de la CAN 2019. Une décision qui paraît anodine, mais qui cache au fond, un acte plein de professionnalisme et de patriotisme. 

Longtemps miné par les blessures, Ibrahima Traoré semblait voir le bout du tunnel. C’était sans compter sur ce soucis aux adducteurs. Alors qu’il a joué le week-end passé avec son club, ce retrait du capitaine guinéen avait suscité beaucoup d’interrogation. L’attaquant du Syli National a tenu à nous faire part ainsi, des contours de sa blessure qui ne date pas de cette semaine apparemment. « Depuis quelques semaines, je joue sous infiltration. Personne ne le sait, mis à part le staff technique de mon club… » affirmait le joueur à une source proche.

Traoré aurait bien aimé jouer ce match capital pour sa sélection comme il le dit si bien : « J’ai raté le match aller contre la Côte d’Ivoire à Bouaké à cause de la même blessure. Je voulais me racheter à Conakry car je sais que non seulement ça va être un grand match et qu’en plus, on peut se qualifier à la CAN 2019. Ce sera une grande fête à Conakry, j’avais envie d’y participer et de faire plaisir au public guinéen. Mais hélas, je ne pourrais pas être de la partie et ça me fait très mal ».

Comme un prof, l’ailier du Borussia Monchengladbach nous a ensuite dispensé la leçon de moral que cache sa décision. 

« Je vis pour les grands matchs. Je n’ai jamais fui quand il s’agit d’un grand match que ça soit en club ou en sélection. Mais j’ai jugé nécessaire de faire place à d’autres joueurs qui sont à 100%. Disputer un match d’une telle importance en étant conscient de ne pas pouvoir tout donner, est un comportement indigne d’un capitaine national » a déclaré le joueur. 

Cette histoire révèle tout le professionnalisme du capitaine guinéen qui a mis en avant, l’intérêt de la patrie, là où d’autres auraient préférés jouer au risque d’une piètre performance, juste pour bénéficier des avantages d’une convocation en équipe nationale.

 

Ibrahima Kalil Kouyaté @LeJeuneElhadj

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique