Elim CAN 2019 | GUI-CIV : Plus qu’un simple match, une fête nationale à Conakry…

Le choc sous régional entre la Guinée et la Côte d’ivoire n’a pas connu de vainqueur. Ce match comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2019, a cependant permis aux ivoiriens de rejoindre les guinéens, déjà qualifiés avant le match.

Syli, qualifier avant même de jouer…

Grâce au résultat du match joué plus tôt dans la journée entre la Centrafrique et le Rwanda (2-2), le Syli National de Guinée était déjà sur de terminer parmi les deux équipes qualifiées de la poule H. Le Syli a cependant su garder sa première place grâce à ce match face à la Côte d’Ivoire qui reste toujours à 3 points derrière le leader.

Un match intense…

Cet après-midi, le Syli tenait à faire plaisir à son public, et le public, rendre gloire à ses valeureux guerriers. C’est donc à un match très intense que les équipes ont livré ce soir. Dès la 10e minute, Mohamed Yattara, représentant d’un soir, a permis au Syli de prendre l’avantage grâce une frappe molle, mais suffisante pour tromper le gardien ivoirien. A peine 10 minutes, les ivoiriens reviennent au score grâce à Mika Seri, d’un plat du pied, réceptionne merveilleusement un centre de Serge Aurier. Les occasions, dribbles, duels… se multiplieront mais le score n’avancera pas pour autant, et ce, jusqu’à la fin du temps réglementaire.

Un point qui suffit aux ivoiriens…

Avec ce point pris en terre guinéenne, la Côte d’Ivoire valide à son tour son ticket pour la CAN 2019. 8 points au total (et 3 de plus que le 3e, la Centrafrique), les hommes d’Ibrahim Kamara terminent à la seconde place de la poule H, derrière la Guinée, leader depuis la première journée.

Plus qu’un match, une fête nationale…

Ce Dimanche, la Guinée revivait à travers son équipe nationale. Comme un symbole, le Syli a réunit des milliers de supporters au stade du 28 septembre, tous habillés dans les couleurs de la patrie. Un public en feu, qui chantait, dansait, festoyait, mais surtout vivait sa passion, le foot. L’émotion était aussi au rendez-vous, puisque même Abdul Razzagui a eu droit à l’honneur qu’il méritait.

Les feux d’artifices ont couronnés le spectacle, pendant que, joueurs, encadreurs, supporters, journalistes… célébraient ce retour au premier plan du football africain. 

La Guinée est de retour, et faudra désormais compter sur elle…

Ibrahima Kalil Kouyaté @LeJeuneElhadj

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique