Dossier Sékou Amadou Camara : Ce qui pourrait empêcher le Horoya AC de bloquer le transfert

Nouvellement présenté au Difâ Hassani d’El Jadida, Sékou Camara et son nouvel employeur font face à un blocus de la part de son (ancien) club, le Horoya qui refuse d’approuver le transfert et demande de nouvelles négociations entre les deux parties. Cependant, quand on scrute bien les faits, le club de Matam pourrait perdre gain de cause grâce à quelques éléments qu’on vient de découvrir…

Bien heureux le mardi passé, le Difâ Hassani d’El Jadida présentais Sékou Amadou Camara, sa nouvelle recrue en provenance de la Guinée et du Horoya AC. Mais le club marocain de première division vient de voir sa demande de certificat international de transfert refusée et appelé à de nouvelles négociations. 

Comme en 2016, le Horoya AC et son (ex) attaquant Sékou Amadou Camara viennent d’entamer une guerre froide dans laquelle chacun défend copieusement son camp. 

Le joueur de 21 ans vient de s’engager avec le Difâ Hassani d’El Jadida, tandis que son contrat avec le HAC n’est pas encore arrivé à son terme. Le club évoque ainsi un manquement grave des clauses et obligations contractuelles qui pèsent sur le joueur jusqu’au mois de Mars 2019, date à laquelle son contrat expire. Concrètement, le Horoya reproche à Sékou Camara d’avoir sécher les entraînements sans raison valable depuis le mois de Novembre. 

Pour leur part, l’entourage du joueur parle plutôt d’une mauvaise foi de la part du club guinéen qui avait décidé de le libéré, et qui revient finalement sur sa décision au moment où le joueur est sur le point de prendre un nouveau départ dans sa carrière. 

Pourtant, quand on observe bien les faits, Sékou peut en effet avoir gain de cause dans ce litige qui l’oppose à son ancien club. Dans la mesure où le Horoya AC avait, contrairement à ses obligations contractuelles, refuser de payer le joueur durant deux mois alors qu’il s’entraînait encore et prenais part à toutes les activités du club (comme le certifie les coupures de presse de ces différents matchs amicaux : contre le Wakriya AC, la Renaissance FC, le Satellite FC, les Eléphants de Coleah… dont le dernier date du 21 novembre), le joueur est en position de résilier son contrat selon les dispositions de l’article 14 du nouveau “Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs” qui nous enseigne que : 

« Tout comportement abusif d’une partie visant à forcer l’autre partie à résilier ou à modifier les termes du contrat donne droit a cette autre partie (joueur ou club) de résilier le contrat pour juste cause. »

Et précise ensuite dans l’article 14 bis sur la Rupture d’un contrat pour juste cause en raison de salaire impayé : 

« 1. Si un club venait à se retrouver dans l’illégalité en ne payant pas au moins deux salaires mensuels au joueur aux dates prévues, ce dernier serait alors considéré comme en droit de résilier son contrat pour juste cause sous réserve d’avoir mis en demeure par écrit le club débiteur et de lui avoir accordé au moins quinze jours pour honorer la totalité de ses obligations financières.”

Pour sa défense, le Horoya évoque une suspension qui a conduit au gêle du salaire et des avantages du joueur. Pourtant, cette lettre de suspension du Horoya AC, qui n’a été émise que le 09 janvier alors que le club prétend l’avoir suspendu depuis Novembre semble non conforme juridiquement. Puisque, selon des informations accessibles au public, on peut facilement prouver que Sékou Amadou Camara jouait encore pour le Horoya AC en Novembre. 

En attendant une suite favorable à ce litige, le joueur semble toute fois décidé à ne plus jouer sous les couleurs du Horoya AC, même si un accord n’est pas trouvé entre les différentes parties. La direction n’envisage pas de le garder non plus, mais espère tiré un maximum de profit de la situation. Il faut aussi retenir que la fédération royale marocaine a déjà validé le transfert de l’international guinéen au Difâ Hassani d’El Jadida. 

Ibrahima Kalil Kouyaté @LeJeuneElhadj

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Regie Publicite Afrique