Home / Actualités / Edito : François Kamano, symbole d’un fiasco en Egypte…

Edito : François Kamano, symbole d’un fiasco en Egypte…

Il n’y a pas de raison de s’arrêter après nos belles prestations lors de la phase de qualification. Nous sommes confiants parce que nous avons un groupe de qualité.. .” Ces mots sont de François Kamano en Février dernier à Radio France International. Cinq (5) mois plus tard, l’ancien joueur du Satellite FC a traversé le tournoi comme un fantôme. Pire, il aura plus coûté à son équipe qu’il n’aura apporté. Explications..

Un statut non assumé 

Avec la blessure de Naby Keita et le retour inextremis d’Ibrahima Traoré de blessure en fin de saison avec son Club, Kamano plus que personne devait assumer le rôle de leader technique de l’équipe. Celui qui dispute là sa deuxième CAN à 23 ans (après 2015 où il n’avait disputé que deux bouts de matchs. Un total de 15mn sur les 4 matchs du Syli), et qui depuis réalisé de belles performances avec Bastia et Bordeaux restait l’atout numéro 1 de Paul Put sur le front de l’attaque de l’équipe Guinéene pour cette aventure en terre egyptienne.

Auteur dun seul but en 4 matchs (but sur penalty face au Madagascar) et d’aucune passe décisive, le bordelais a largement déçu les supporters du Syli National. Absent dans la construction du jeu guinéen, Kamano n’a jamais réussit à être un danger pour l’équipe adverse. En atteste les statistiques faisant état de 0 occasion créée par le joueur durant tout le tournoi. Plus grave encore, celui qui était sensé être le leader technique de ce Syli possède le plus faible taux de driblle réussit de tous les joueurs réunis à partir du poste de milieu de terrain (27%). Et ce, Malgré la faiblesse du groupe des adversaires notamment le Madagascar et le Burundi. Jamais inspiré, le bordelais aura même lésiné sur les efforts défensifs sur son couloir gauche. Exposant du coup Issiaga Sylla à chaque montée, et proposant que très peu de solution au toulousain dans son jeu avec ballon.

Une nonchalance insolente 

Si Gourvennec son ancien coach chez les Girondins avait réussit à lui tirer les oreilles là-dessus, le repli défensif n’est jamais là tasse de thé du numéro 10 du Syli. Cela s’est encore observé durant cette CAN, où l’ancien Bastiais n’a récupéré aucun ballon en 4 matchs. Et seulement 32% de duels remportés. Là où un Ibrahima Traoré plus petit et moins aidé par son physique a un pourcentage de 45% dans ses duels remportés…

Au delà de son manque d’inspiration durant le tournoi, c’est l’attitude de François Kamano qui a exaspéré tous les observateurs du Syli durant ce tournoi. Le Bordelais à l’image de sa célébration lors de son penalty transformé face au Madagascar a toujours donné l’impression d’une suffisance insolente. Et de ne pas être prêt à se sacrifier pour ses coéquipiers. Mine serrée, torse bombé, Kamano donnait l’impression d’un guerrier sur le terrain. Sauf que son attitude contrastait avec cette posture. Face au Nigéria Simon Moses et AWAZIEM se sont amusés sur le couloir gauche face à un Issiaga qui n’a pas cessé de faire des signes de la main à son ailier pour l’épauler. Comme ne l’a cessé de le faire Traoré sur le côté de Dyrestam face au virevoltant MUSA.

Son petit tour sur le banc n’aura pas suffit, puisque lors de son entrée en jeu face à L’Algérie, le joueur a une énième fois perdu son un contre un et permis à L’Algérie de definitivement sceller le sort du Syli dans cette can 2019. Lui qui était sensé apporter son atout offensif dans cette fin de partie…

Une deuxième partie de saison cauchemardesque 

Finalement est-ce vraiment une surprise de voir un François Kamano à la peine dans cette CAN 2019 ? Ne l’a-t-on pas vu plus beau qu’il ne l’était ? N’est-il pas tout simplement rentré dans le rang ? Si le Bordelais avait fait une grosse entame de saison relayé par toute la presse hexagonale  5 buts inscrits au bout seulement de 7 journées), sa deuxième partie de saison fut tout simplement cauchemardesque. Avec pour excuse le transfert avorté à L’AS Monaco qui lui avait même coûte une mise à l’écart avec son Club.

Depuis Janvier Kamano n’a inscrit que 2 buts en une vingtaine de matchs avec les Girondins. Un face à Rennes pour obtenir le nul (1-1 en Mars) et un dernier face à l’OM lors du succès 2-0 des siens. Avec 10 buts au total c’est certes sa saison la plus prolifique. Mais l’ancien du Satelette n’aura adressé qu’une passe décisive en en plus de 30 matchs. Des signes qui ne trompent pas…

Sous contrat jusqu’en 2023 avec Bordeaux, le joueur était la priorité du FC Séville au début du Mercato estival. Mais depuis, la CAN a laissé des traces…

Alpha BALDE

@AlphaBalde91

 

About centpourcentfoot

Check Also

La CAN Égyptienne a rapporté 83 millions de dollars US à la CAF. Le président …

Can 2019 : L’Algérie sur le toit de l’Afrique !

Comme en 2002 face aux lions indomptables en tant que joueur, Aliou Cissé et ses …

Senegal – Algérie : Belmadi pense que les Lions sont favoris !

Au cours de la Conférence d’avant match de la finale de la coupe d’Afrique des …

Can 2021 : le Mali et la Guinée dans la même poule !

Alors que la CAN en Egypte n’a pas totalement tombé le rideau, linstance dirigeante du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *